Carnet Photographique

L'autorité macédonienne


Buste de Démosthène
Buste de Démosthène

Située au nord de la Thessalie, la Macédoine, région prospère et dirigée par une monarchie féodale centralisée, est gouvernée par Philippe II depuis 359 av. J.-C. À la faveur des conflits entre les cités, le souverain macédonien, qui a doté son royaume d’une puissante armature militaire (système des phalanges), réussit progressivement à imposer son pouvoir. Bientôt maître de la Grèce centrale et de la Thrace, il a pour objectif d’étendre sa domination sur toute la péninsule. Face à lui, Athènes, sous la conduite de Démosthène, forme en 341 av. J.-C. une vaine alliance avec, entre autres, l’Eubée, Thèbes, Corinthe et Mégare. En 338 av. J.-C., les coalisés défaits à Chéronée doivent reconnaître la suprématie de la Macédoine dans la péninsule et sont contraints de s’unir sous son égide ; Philippe de Macédoine prend alors le titre d’hégémon.

La ligue de Corinthe, qui rassemble les cités grecques à partir de 337 av. J.-C., a notamment pour but de préparer la campagne militaire des Macédoniens en Asie. Après l’assassinat de Philippe II à la veille de l’expédition (336 av. J.-C.), son fils Alexandre, alors âgé de vingt ans, lui succède.

Bien que le pacte de Corinthe ait été reconduit, certaines cités tentent de se rebeller contre l’autorité macédonienne, ainsi en 323-322 av. J.-C., lors de la guerre lamiaque. Alexandre le Grand mène une répression impitoyable, détruisant entièrement Thèbes. Le souverain macédonien confie le gouvernement d’Athènes au général Antipatros, qui réforme la Constitution et met un terme à la démocratie. Celle-ci est cependant restaurée en 307 avec Démétrios Poliorcète.

À partir de 334 av. J.-C., Alexandre le Grand décide de poursuivre la politique d’expansion initiée par son père Philippe de Macédoine. Il se lance à la conquête de la Perse et constitue un immense empire en une dizaine d’années, de l’Adriatique à l’Indus. De nouveaux centres culturels apparaissent à Alexandrie et à Pergame ; dans le domaine religieux, le mélange de la religion grecque et des cultes orientaux aboutit à un syncrétisme.

À sa mort, en 323 av. J.-C., l’empire d’Alexandre le Grand est divisé entre ses généraux, les diadoques, qui vont tous donner naissance à des dynasties : les Séleucides en Asie, les Antigonides en Macédoine et les Lagides en Égypte. Les cités grecques tentent de profiter des divisions entre les rois macédoniens pour recouvrer leur indépendance. Ainsi, elles rejoignent des confédérations comme la Ligue étolienne (Grèce centrale, Élide, Arcadie) ou la Ligue achéenne (groupement organisé autour de Corinthe) ; mais divisées entre elles, les ligues ne peuvent chasser les Macédoniens, qui restent en Grèce jusqu’à la conquête romaine. " La Grèce antique" © Ecrit par . Sources : Encarta, Wikipedia, Larousse.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Afrique à visiter

Photos du Maroc

Le Maroc

Photos Infos pays

Photos de la Tunisie

Photos de la Tunisie

Photos Infos pays

Infos site