Carnet Photographique

Entrée de Chypre dans l'Union Européenne


Première ouverture de la ligne verte depuis 1974
Première ouverture de la ligne verte depuis 1974. Encarta

En ce qui concerne la candidature de Chypre à l’entrée dans l’Union européenne, les négociations sur son adhésion s’ouvrent officiellement en novembre 1998, malgré l’absence de représentants de la partie turque de l’île, avec l’espoir que cela favorisera le processus de paix. Or, il apparaît peu à peu que la résolution de la partition n’est plus posée comme une condition préalable à l’adhésion de la République de Chypre, qui remplit les critères politiques et économiques requis : elle pourrait même être effective en 2004, puisque Chypre fait partie avec Malte des pays en tête de liste pour l’élargissement. Cette perspective, décisive, est pour beaucoup dans la reprise de négociations directes entre les présidents grecs et turcs — pour la première fois depuis 1997 — en janvier 2002 à Nicosie, sous l’égide de l’ONU. Une étape supplémentaire est franchie avec la présentation en novembre 2002, par le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, d’un plan de réunification de l’île. S’inspirant de la Confédération helvétique, il propose la mise en place d’un État fédéral, la « République démocratique de Chypre », composé de deux États égaux correspondant aux parties grecque et turque de Chypre.

Or, si en décembre 2002, lors du Conseil européen de Copenhague, Chypre fait bien partie des dix pays officiellement désignés pour adhérer à l’UE en 2004, les négociations sur l’avenir de Chypre échouent au mois de mars 2003, au bout de quatorze mois. Le dirigeant chypriote turc, Rauf Denktash, s’oppose notamment à l’expropriation des Chypriotes turcs des 9 % de territoire qui devraient être rétrocédés, selon le plan Annan. Il refuse en outre la tenue d’un référendum sur le plan de paix dans les deux parties de l’île, comme le propose Kofi Annan en dernier recours.

Dans le même temps, la vie politique de Chypre connaît deux évolutions majeures. D’abord, au mois de février 2003, l’élection présidentielle dans la partie grecque de l’île voit, dès le premier tour de scrutin, la victoire avec 51,5 % des voix de Tassos Papadopoulos, leader du parti de centre-droit DIKO, soutenu en outre par les communistes et les sociaux-démocrates. Son élection met un terme à quarante ans de domination politique de Glafkos Cléridès, le président sortant. Ensuite, le 23 avril suivant, la « ligne verte », qui sépare les deux parties de l’île, est entrouverte par les autorités du nord de Chypre, confrontées à des manifestations pro-européennes. En effet, le 16 avril, Chypre a signé à Athènes le traité officiel d’adhésion des dix nouveaux pays membres de l’Union européenne, qui ne concerne que la partie grecque de l’île.

Pour la première fois depuis vingt-neuf ans, des milliers de Chypriotes peuvent faire une incursion de l’autre côté de l’île par trois points de passage, dans une atmosphère de liesse. Dans ce contexte, le Parlement chypriote ratifie à l’unanimité l’adhésion à l’UE, au mois de juillet, par un vote à mains levées.

Au mois de décembre 2003, les élections législatives dans la partie turque de l’île aboutissent à une égalité entre les deux principaux partis de l’opposition, le Parti républicain turc (CTP) et le Mouvement pour la paix et la démocratie (BDH), favorables au plan de paix de l’ONU, et les deux partis gouvernementaux, le Parti de l’unité nationale (UBP) et le Parti démocrate (DP), favorables au statu quo, chaque coalition obtenant 25 sièges. Mais c’est le leader des partisans de la réunification, Mehmet Ali Talat, qui est nommé Premier ministre, avec l’ambition d’aboutir à une solution avant la date de l’élargissement de l’UE, le 1er mai 2004. Cependant, une semaine avant cette date, alors que 65 % des électeurs de la partie turque approuvent par référendum le plan Annan, 75 % des électeurs de la partie grecque de l’île le rejettent, provoquant la consternation au sein des institutions européennes. Le 1er mai 2004, ce n’est donc juridiquement que la partie grecque de Chypre qui rejoint l’UE, ce qui laisse ouvertes de nombreuses questions (statut de la ligne de démarcation, présence de troupes turques…). Toutefois, les responsables européens manifestent leur volonté d’aider la partie turque de l’île, en lui allouant les 259 millions d’euros qu’elle aurait reçus si elle avait aussi rejoint l’UE à la suite d’un accord sur la réunification de l’île.

Au mois d’octobre 2004, le Premier ministre de la partie turque de l’île, Mehmet Ali Talat, fervent partisan de la réunification, démissionne de ses fonctions à la suite de la défection de trois députés de sa coalition. Mais, en avril 2005, il est élu à la présidence de la partie turque de l’île avec 55,6 % des suffrages. Son arrivée au pouvoir et sa main tendue aux Chypriotes grecs annoncent une nouvelle ère, après 30 ans de pouvoir de Rauf Denktash. Du côté grec, les élections législatives de mai 2006 sont remportées par les cinq partis de la coalition gouvernementale au pouvoir, au sein de laquelle le parti communiste AKEL est majoritaire, et qui comporte également le Parti démocratique DIKO du président Tassos Papadopoulos, le parti socialiste EDEK, le parti européen EVROKO et les Verts. Ce résultat traduit une nouvelle fois la victoire des partisans d’une ligne dure face à la Turquie, opposés au plan de réunification de l’île. Le 1er janvier 2008, Chypre rejoint la zone euro et, au mois de février, le candidat communiste Demetris Christofias, leader du parti AKEL, est élu à la présidence de la République. Son élection relance les espoirs d’une solution négociée, comme en témoigne l’ouverture d’un point de passage entre les parties grecque et turque à Nicosie au mois d’avril 2008. "Chypre" © . et Encarta.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site