Carnet Photographique

Les années 70


Le président Omar Bongo
Le président Omar Bongo

En 1973, Bongo, réélu président sans opposition, se convertit à l’islam et prend le prénom d’Omar. Cette conversion marque une réorientation relative de la politique étrangère du pays. En 1974, le Gabon devient membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) — d’où le Gabon s’est retiré en 1995 —, puis intègre, en 1979, l’Organisation de la conférence islamique (OCI).

Au cours de la même période, l’État gabonais prend des participations dans de nombreuses firmes étrangères et confie à l’élite gabonaise des postes de direction autrefois dévolus aux étrangers. Toutefois, en dépit de cette relative « gabonisation », les relations avec la France ne sont jamais rompues, l’ancienne puissance coloniale conservant des intérêts économiques au Gabon (notamment par le biais de l’exploitation des ressources pétrolières), auquel la lient également des accords de défense. Le pays connaît pendant cette période une croissance économique rapide, liée notamment aux revenus qu’il tire de ses exportations (pétrole, gaz naturel, manganèse, uranium).

Les premières années de la décennie 1980 voient la création d’un mouvement clandestin fédérant l’opposition au régime d’Omar Bongo, lequel est également critiqué en France. Mais c’est la chute des cours du pétrole, entraînant des difficultés économiques, et nécessitant l’adoption d’un plan d’ajustement structurel sous l’égide du Fonds monétaire international (FMI), qui précipite la démocratisation de la vie politique.

De 1987 à 1989, manifestations et émeutes se multiplient dans les villes. En 1990, l’autorisation du multipartisme se concrétise par la tenue d’élections législatives, dont les résultats sont contestés par l’opposition. De violentes émeutes éclatent, notamment à Port-Gentil, provocant l’intervention militaire de la France. L’Assemblée nationale promulgue une nouvelle Constitution en mars 1991, dans un contexte de grèves et de troubles sociaux. L’élection présidentielle de décembre 1993 ne contribue pas à apaiser l’opposition démocratique, qui accuse la présidence de fraude. Le père Paul Mba Abessole, candidat populiste arrivé en deuxième position derrière Omar Bongo, constitue un gouvernement parallèle qui reçoit le soutien de toute l’opposition. "Gabon" © Ecrit par E. BUCHOT. Sources : Encarta, Wikipedia

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site