Indépendance de l'Equateur


L'Equateur

En 1830, le pays obtient son indépendance sous le nom de république de l’Équateur. Le premier président est le général Juan José Flores, un héros de la guerre d’indépendance, qui ouvre la voie par sa dictature personnelle à l’instabilité politique chronique de l’Équateur. De 1830 à 1948, l’Équateur connaît plus de 62 gouvernements successifs, de type présidentiel, militaire ou dictatorial. Le pouvoir alterne entre les partis conservateurs et les partis libéraux représentant la bourgeoisie créole. L’histoire politique est marquée par certaines personnalités dont Gabriel García Moreno, président de 1860 à 1875 et le général Eloy Alfaro, un libéral radical qui dirige le pays au cours de deux mandats et périt assassiné en 1912.

José María Velasco Ibarra
José María Velasco Ibarra

La fin de la Seconde Guerre mondiale coïncide avec le déclin de l’influence libérale. Ainsi, le président libéral Carlos Alberto Arroyo del Río est démis de ses fonctions en 1944 par un coup d’État et remplacé par José María Velasco Ibarra — une des figures emblématiques du pouvoir équatorien, qui a assumé cette fonction entre 1934 et 1935, avec le soutien de la faction conservatrice. Renversé par un nouveau coup d’État en 1947, il est remplacé par le libéral Galo Plaza Lasso en 1948. Le pays oriente sa politique vers une coopération avec les autres États du continent et, en 1948, il devient l’un des membres signataires de la charte de l’Organisation des États américains. Mais ce qui marque surtout la politique extérieure de l’Équateur est un conflit frontalier avec le Pérou, qui a débuté dès 1941.

Conflit avec le Pérou au 20ème siècle


En effet, à cette époque, le Pérou a envahi l’Équateur au sud de la région amazonienne ; la guerre qui s’ensuit s’achève par la signature d’un traité à Rio de Janeiro en 1942, qui attribue au Pérou la moitié du territoire équatorien et presque la totalité de sa forêt amazonienne. Le conflit ressuscite brièvement en 1950 et en 1960.

En 1952, José Maria Velasco Ibarra, à la tête d’une coalition, est de nouveau candidat à la présidence de la République ; il dirige le pays pour la troisième fois entre 1952 et 1956, puis entre 1960 et 1961. Lors des premières élections organisées après le règne des militaires, en juin 1968, José Maria Velasco Ibarra est élu pour la cinquième fois, à l’âge de 75 ans. Sa présidence prend l’allure d’une nouvelle dictature. En février 1972, il est une fois encore renversé par un coup d’État, mené par le général Guillermo Rodríguez Lara. "Equateur" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site