Carnet Photographique

L'Angola dans les années 1970


Agostino Neto
Agostino Neto

La guerre civile qui suit l’indépendance se déroule dans le contexte de la guerre froide. Le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) reçoit le soutien financier et matériel de l’Union soviétique et le renfort des troupes cubaines, tandis que les États-Unis et l’Afrique du Sud appuient l’Union nationale pour l'indépendance de l'Angola (UNITA) de Jonas Savimbi. En septembre 1975, l’armée sud-africaine, appuyée par des mercenaires, vient renforcer l’UNITA, alors que les troupes zaïroises et le FNLA au nord déclenchent une vaste offensive. Au mois d’octobre, l’Angola est dans une situation de chaos complet. Les militaires portugais mettent en place un pont aérien pour évacuer d’urgence les colons blancs et leurs associés noirs et métis. À la fin de ce mois, le MPLA ne tient plus qu’une zone d’une trentaine de kilomètres autour de Luanda. Les contingents cubains entrent alors en action et stabilisent la situation. Les 50 000 hommes envoyés par Fidel Castro sous le commandement du général Ochoa repoussent facilement les Zaïrois et les troupes du FNLA, dégagent Luanda, puis enrayent l’offensive de l’UNITA.

Début 1976, les troupes sud-africaines se retirent et le Congrès américain refuse toute aide logistique à l’UNITA. Le MPLA peut alors étendre son pouvoir, et son dirigeant, Agostino Neto, obtient la reconnaissance internationale de la république populaire d’Angola, qui est admise au sein de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Mort d’Agostino Neto


À la mort d’Agostino Neto en 1979, les fonctions de chef de l’État reviennent au numéro deux du MPLA, José Eduardo Dos Santos. Celui-ci ouvre son pays aux investissements étrangers dans le secteur pétrolier, le seul qui fonctionne réellement. Le FLNA et le FLEC cessent leurs actions militaires au Cabinda et dans le nord du pays.

En revanche, l’UNITA ne désarme pas, toujours soutenue par le régime ségrégationniste sud-africain dont les troupes, au début des années 1980, multiplient les incursions sur le territoire angolais, poursuivant les rebelles namibiens de la SWAPO dans leurs sanctuaires. En 1984, l’Afrique du Sud se replie, ayant obtenu aux accords de Lusaka la promesse d’un contrôle des activités de la SWAPO et espérant le retrait des troupes cubaines. Elle s’engage, de son côté, à laisser la Namibie accéder à l’indépendance. Les Cubains maintenant leur présence, l’Afrique du Sud reprend ses attaques en Angola, tandis que le Congrès américain lève finalement son veto sur l’aide à l’UNITA. "Angola" © Ecrit par E. BUCHOT. Sources : Encarta, Wikipedia

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site