Carnet Photographique

Le roi Charles IV


Rhense, en 1338, les électeurs font une déclaration stipulant que, désormais, le roi de Germanie sera élu à la majorité et qu’il portera le titre d’empereur sans l’aval du pape. Hostile à cette décision, Clément VI entame alors des négociations avec Charles de Luxembourg, roi de Bohême et petit-fils d’Henri VII. En 1346, déchu par le pape, Louis IV est déposé par les électeurs.

Le nouveau roi de Germanie, Charles IV (1346-1378), couronné empereur à Rome en 1355, promulgue en 1356 la Bulle d’or (1356), constitution qui réglemente l’élection et le couronnement de l’empereur ainsi que les privilèges et les obligations des sept grands électeurs. Le collège électoral se compose en effet de trois ecclésiastiques, les archevêques de Mayence, de Trèves et de Cologne, et de quatre laïcs, le comte palatin du Rhin, le duc de Saxe, le margrave de Brandebourg et le roi de Bohême. Cette constitution régit le droit politique de l’Allemagne jusqu’à la dissolution du Saint Empire en 1806.

Wenceslas
Wenceslas

Si le principe électif est réaffirmé, l’empereur doit cependant fonder son autorité sur sa seule puissance. Charles IV abandonne toute ambition italienne, achète le Brandebourg et enlève la Silésie à la Pologne pour construire un vaste État, où la Bohême occupe une place de choix.

Il y encourage l’industrie de l’argent, du verre et du papier et embellit sa capitale, Prague, par la construction de nouveaux bâtiments dans le style gothique tardif. Il y fonde un archevêché ainsi qu’une université allemande (1348), contribuant à faire de cette ville un brillant foyer intellectuel et artistique.

L’empire est toutefois durement frappé par l’épidémie de peste noire qui ravage l’Europe. Celle-ci, apparue à l’automne 1349 en Prusse, se propage rapidement dans tout le territoire jusqu’au début de 1351. Elle touche près du tiers de la population et provoque l’arrêt de la colonisation à l’est, où, confrontés à une perte de leurs revenus, les nobles renforcent leur contrôle sur les paysans.

Le règne de Wenceslas


De nombreux obstacles se dressent face aux successeurs de Charles IV, ses fils Wenceslas (1378-1400) et Sigismond (1411-1437). Le règne de Wenceslas, qui privilégie la Bohême au détriment des territoires allemands, est marqué par de nombreux troubles et une quasi-anarchie.

Il ne parvient à mater ni la rébellion des villes de l’Allemagne du Sud (1388), ni celle de la noblesse et du haut clergé de Bohême (1396) après l’assassinat de Jean de Népomucène (1393). Les princes-électeurs allemands le déposent finalement en 1400, au profit de Robert du Palatinat (1400-1410).

Sigismond de Luxembourg, roi de Hongrie (1387) et futur roi de Bohême (en 1419), lui succède en 1411, mais il n’est couronné qu’en 1433. Il parvient à mettre fin au Grand Schisme en obtenant de l’antipape Jean XXIII la réunion du concile de Constance (1414-1418), mais doit affronter le soulèvement des hussites après le procès et la mort sur le bûcher du réformateur religieux Jan Hus, en 1415. Les guerres hussites ensanglantent la Bohême jusqu’en 1434. À l’est toujours, les Polonais reprennent la Silésie et absorbent la Lituanie après avoir défait les chevaliers Teutoniques à Grunwald-Tannenberg, en 1410. Cette défaite marque le début du déclin de cet ordre.

©"Allemagne" Ecrit par. Sources utilisées : Encarta et le Monde et Wikipedia.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site