Carnet Photographique

Déclenchement de la 1ère guerre mondiale


C’est la question des nationalités qui met le feu à la poudrière. Après l’assassinat, le 28 juin 1914, de l’archiduc d’Autriche François-Ferdinand, par un nationaliste serbe, l’engrenage des alliances entraîne l’Europe dans la Première Guerre mondiale. L’Allemagne ayant assuré l’Autriche de son soutien total, celle-ci envoie un ultimatum inacceptable à la Serbie avant de lui déclarer la guerre. La Russie, alliée à la Serbie, mobilise ses forces armées contre les puissances centrales. Le 1er août, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie puis, le 3 août, à la France.

Les Allemands escomptent une rapide conquête de la France pour assurer une stabilité du front occidental et permettre l’envoi massif de troupes vers l’Est. Contournant la frontière franco-allemande du nord-est de la France, solidement fortifiée, l’armée du IIe Reich passe par la Belgique, restée neutre, et attaque la France. Après une progression rapide sur le sol français, elle est stoppée de justesse par l’armée française sur la Marne.

Sous-marin allemand
Sous-marin allemand

Une fois le front stabilisé, les deux armées s’enterrent dans des tranchées, et la guerre s’enlise pendant quatre ans. Entre-temps, les Russes ont attaqué l’Allemagne à l’est. Confrontée à une guerre sur deux fronts, l’Empire allemand doit mobiliser toutes ses ressources économiques pour pallier l’insuffisance de son approvisionnement en nourriture et en matières premières.

Afin de briser le blocus naval établi par les Alliés, il s’engage dans une guerre sous-marine à outrance, qui provoque l’entrée en guerre des États-Unis, en 1917, après la destruction de plusieurs navires américains. La révolution russe d’octobre 1917 et la guerre civile qui s’ensuit permettent à l’Allemagne de se libérer du front oriental, par la paix de Brest-Litovsk, signée en 1918 avec le gouvernement bolchevique. Mais l’échec de l’offensive massive lancée à l’ouest contraint l’état-major allemand à demander l’armistice le 29 septembre 1918.

Le 3 novembre, le soulèvement des marins de Kiel marque le début de la révolution socialiste en Allemagne. Ouvriers et militaires forment des conseils ouvriers. Le 9 novembre, la révolution éclate à Berlin, à l’initiative des spartakistes, menée par Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg, fondateurs du Parti communiste allemand (1918-1919).

À l’annonce de l’abdication de Guillaume II, le Reichstag, dominé par les socialistes modérés, proclame la République. Friedrich Ebert, socialiste modéré, chef du Parti social-démocrate (SPD), prend la tête d’un gouvernement provisoire. L’armistice est signé le 11 novembre 1918.

Le traité de Versailles


Le nouveau gouvernement, établi à Weimar, doit accepter, le 28 juin 1919, les clauses extrêmement sévères du traité de Versailles. L’Allemagne doit reconnaître la souveraineté de la Belgique, de la Pologne, de la Tchécoslovaquie et de l’Autriche. L’Alsace-Lorraine revient à la France. L’Allemagne perd sur ses frontières orientales et occidentales quelque 71 000 km2, soit environ 8 p. 100 de son territoire et un dixième de sa population, sans compter ses colonies en Afrique. Ainsi amputée de riches régions agricoles et industrielles, elle est également contrainte à l’achat des surplus de minerai et d’acier lorrains. Le traité porte également atteinte à sa souveraineté concernant le bassin de la Sarre, placée pour quinze ans sous mandat de la Société des Nations (SDN) et confiée à la France, et la Rhénanie, zone démilitarisée et provisoirement occupée. Désarmée, l’Allemagne doit surtout reconnaître son entière responsabilité dans le déclenchement de la guerre. À ce titre, elle doit payer de considérables dommages de guerre. Cette clause de responsabilité alimente la rancœur des Allemands, humiliés par le « diktat » de Versailles. La droite conservatrice et les militaires, accusant les révolutionnaires d’être directement responsables de cette humiliation nationale, entretiennent la thèse du « coup de poignard dans le dos ». ©"Allemagne" Ecrit par E. Buchot. Sources utilisées : Encarta et le Monde et Wikipedia.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Afrique à visiter

Photos du Maroc

Le Maroc

Photos Infos pays

Photos de la Tunisie

Photos de la Tunisie

Photos Infos pays

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site