Comment obtenir une carte de tourisme pour visiter Cuba ?

Rate this post

Pour se rendre à Cuba dans le cadre des loisirs, certains voyageurs doivent disposer de la carte de tourisme. C’est en quelque sorte, le visa touristique leur permettant de visiter le pays. Elle s’obtient donc avant le départ grâce à une procédure spécifique.

Si vous êtes tenté de passer vos prochaines vacances à la découverte de Santiago, Trinidad et bien d’autres villes sur l’île, découvrez ici comment faire pour obtenir une carte de tourisme Cuba.

Apprêter les pièces requises

Pour prétendre à la carte de tourisme Cuba, il est indispensable d’apprêter certaines pièces justificatives afin de constituer le dossier exigé par l’administration cubaine. S’il en manque une, la demande sera rejetée. Il faut donc s’assurer de tout avoir en ordre.

Le passeport : un passeport en cours de validité est exigé lorsqu’on souhaite se rendre à Cuba. Une autre condition importante, c’est que la date d’expiration de la pièce soit supérieure à six (6) mois après le retour de voyage. Si ladite date est plus proche, il faudra songer à renouveler le document.

L’assurance-maladie : le touriste doit aussi présenter une couverture santé valable pour Cuba. Il doit donc apprêter une assurance-maladie ou une assurance rapatriement qui est acceptée sur l’île.

Le billet d’avion aller-retour : les autorités cubaines veulent se rassurer de votre retour dans le délai requis. C’est-à-dire, trente (30) jours au maximum. Pour cela, ils ont besoin de voir le billet d’avion aller-retour avec mention claire des dates. Sinon, en lieu et place du billet, il est aussi possible de présenter une attestation délivrée par votre agence de voyage. Une troisième possibilité qui s’offre au voyageur est la présentation d’un billet électronique et bien sûr, le billet retour est obligatoire.

On peut constater que le dossier de la carte touristique Cuba pour les français est très léger. Nul besoin de présenter une photo d’identité, une lettre d’invitation ou encore une réservation d’hôtel.

Les étapes pour obtenir une carte de tourisme Cuba

Une fois que les pièces sont apprêtées, il faut se rendre à l’ambassade de Cuba. Vous aurez alors trois étapes à franchir pour l’obtention de votre visa touristique pour Cuba.

Remplir le formulaire de demande

Comme dans la plupart des procédures de demande de visa, il est nécessaire de remplir un formulaire. Le formulaire disponible dans ce cadre requiert le renseignement du motif du voyage et de certaines données d’identité. Attention ce faisant à la justesse des informations fournies. L’orthographe et les indications figurant sur le passeport doivent être notées de façon textuelle. Sinon, le dossier sera rejeté.

Déposer la demande de la carte de tourisme Cuba

Il faut maintenant effectuer le dépôt du dossier auquel est joint le formulaire rempli à l’ambassade de Cuba. En France, il se trouve à Paris. Notez en outre que la démarche peut se faire à distance. Si vous avez choisi cette option, il faut se rendre sur le site d’un prestataire de services spécialisé dans la demande de la carte de tourisme Cuba et faire sa commande.

Vous l’aurez compris, certaines personnes choisissent de confier cette tâche à un intermédiaire compétent. Les démarches pouvant paraître fastidieuses avec des risques d’échec. Par ailleurs, notez qu’au moment du dépôt du dossier, il faudra aussi effectuer le règlement des frais de la demande.

Réceptionner la carte de tourisme de Cuba.

Aussitôt que la requête d’obtention de la carte est lancée, le traitement démarre. Lorsque la procédure est minutieusement respectée, le dossier est rapidement accepté et la carte de tourisme Cuba est vite délivrée. Toutefois, au délai de traitement du consulat, il faut ajouter les délais de traitement du Chronopost ou de la poste. Ces derniers varient entre un et cinq jours (1-5 jours) ouvrés en fonction du mode de livraison pour lequel le voyageur a opté.

Le coût de la carte de tourisme Cuba

Le montant n’est pas élevé, mais varie souvent en fonction du cours de la monnaie, mais aussi en fonction de la personne qui effectue la démarche.

Si le voyageur se charge lui-même d’aller faire sa demande au consulat de Cuba, il aura à payer vingt-deux (22) euros approximativement. Comme stipulé plus tôt, ce dernier n’est pas obligé d’effectuer par ses propres soins toutes ces formalités.

S’il ne le fait pas lui-même, il paiera plus cher. Le montant fixé par les autorités cubaines est de vingt-cinq (25) euros supplémentaires. Il aura donc à payer cinquante-sept (57) euros soit (22 + 25) euros.

Une exception se fait cependant dans ce cas si la personne pour qui la démarche est faite est un mineur ou une personne que la loi considère comme « incapable ». Il/elle paiera donc toujours vingt-deux (22) euros. Enfin, si le touriste passe par un organisme de prestations de services, des frais supplémentaires s’appliqueront.

En outre, pour payer, que ce soit au consulat ou auprès d’un organisme intermédiaire, il faut prévoir un moyen de paiement. Le consulat accepte les cartes bancaires ou encore les chèques. Mais quand on contacte un prestataire spécialisé, les moyens de paiement peuvent être différents.

Des voyageurs exemptés de présenter une carte de tourisme pour le voyage

Toutes les personnes qui se rendent à Cuba pour motif de tourisme ne sont pas obligées de présenter la carte de tourisme Cuba pour être autorisées d’accès. Ce sont les citoyens des pays dont les noms suivent : la Biélorussie, la Russie, la Mongolie, Singapour, la Serbie, la Bosnie, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint Lucia, Dominica, Barbade, Saint-Vincent et Grenadine, les Émirats Arabes Unis, la Macédoine du Nord, le Kenya, la Malaisie, Monténégro.

Les ressortissants de tous les autres pays en l’occurrence ceux de l’espace Schengen sont donc obligés de présenter leur visa touristique pour entrer au Cuba pour motif de tourisme.

Cas des personnes provenant des États-Unis

La carte de tourisme Cuba n’est pas valable pour les voyageurs en provenance des USA. Cette règle s’applique même s’il ne s’agit que d’un transit ou d’une escale depuis votre pays de départ. Ainsi, dans tous les cas, si le vol provient des États-Unis, des dispositions spécifiques doivent être prises auprès de la compagnie aérienne empruntée par le voyageur.

Laisser un commentaire