Carnet Photographique

Stratégie de l'URSS dans la 2nde guerre mondiale


Viatcheslav Molotov
Viatcheslav Molotov

Engagé dans une guerre frontalière contre le Japon en Extrême-Orient et craignant l’avance allemande à l’ouest, Staline ouvre en 1939 des négociations secrètes avec le IIIe Reich pour signer un pacte de non-agression (tout en continuant les pourparlers avec la France et le Royaume-Uni).

Le 24 août 1939, un pacte germano-soviétique d’amitié et de non-agression est signé à Moscou par Ribbentrop et Molotov. Il contient une clause secrète qui prévoit la partition de la Pologne, l’attribution de la Lituanie à l’Allemagne et celle des autres pays baltes, ainsi que de la Finlande et de la Bessarabie à l’URSS. Le 1er septembre, l’Allemagne envahit la Pologne, provoquant l’entrée en guerre du Royaume-Uni et de la France et le début de la Seconde Guerre mondiale. Le 17 septembre, l’Armée rouge franchit à son tour la frontière polonaise, s’empare des régions orientales et entreprend la soviétisation de la zone occupée.

Des centaines de milliers de Polonais sont déportés au goulag. Le 29 septembre enfin, les gouvernements allemand et soviétique signent un traité délimitant leurs zones d’influence en Pologne. Le traité reconnaît la suprématie de chaque puissance dans sa sphère respective et prévoit une résistance commune à toute ingérence extérieure.

Le pacte avec Hitler annonce un tournant de la politique soviétique qui dépasse de loin la question de la connivence germano-soviétique (la question historiographique du jugement porté par Staline sur le régime hitlérien reste à trancher). En effet, à la fin des années trente, l’URSS se préoccupe en premier lieu de la « construction du socialisme » chez elle. Or, le partage de la Pologne orientale constitue la première d’une série d’annexions territoriales qui souligne l’entrée dans une phase plus expansionniste de la politique extérieure du parti-État soviétique. Après la Pologne, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie passent sous contrôle soviétique. La guerre contre la Finlande symbolise ce tournant expansionniste.

La guerre contre la Finlande


En octobre 1939, le gouvernement soviétique demande à la Finlande de lui céder le territoire de l’isthme de Carélie, au nord-est de Leningrad (aujourd’hui, Saint-Pétersbourg) et de permettre à l’URSS d’établir une base navale à Hanko, qui commande l’entrée du golfe de Finlande. Le rejet finlandais des exigences soviétiques conduit à la guerre russo-finnoise, déclenchée par l’URSS à l’issue d’un incident de frontière, mais jamais déclarée comme telle, ce qui lui vaut son exclusion de la SDN (14 décembre 1939).

Après une vaillante mais vaine résistance, les Finlandais sont vaincus par des forces soviétiques largement supérieures. Selon les termes du traité du 12 mars 1940, Staline obtient gain de cause : annexion des territoires de la Carélie, du port de Vyborg, sans compter d’autres avantages stratégiques et économiques.

L’expansion soviétique se poursuit en 1940. Les 15 et 16 juin, l’URSS demande le libre passage de ses troupes et la formation de gouvernements prosoviétiques en Lettonie, en Lituanie et en Estonie. Sans attendre le moindre accord, l’Armée rouge occupe les pays baltes où des gouvernements fantoches, aux ordres, sont mis en place, cependant que les opposants sont éliminés. Début août 1940, le Soviet suprême de l’URSS consacre la transformation des trois pays en Républiques socialistes soviétiques (RSS).

Dans le même temps l’URSS s’étend en direction des Balkans. Confrontée à un ultimatum, la Roumanie est contrainte, en juin 1940, de céder la Bessarabie (région prise à la Russie en 1918) et la Bucovine du Nord. Ces territoires sont ultérieurement intégrés dans la RSS de Moldavie. Enfin, à l’automne 1940, les Allemands établissent un gouvernement aux ordres en Roumanie et garantissent la frontière roumano-soviétique. Début 1941 cependant, la menace nazie se précisant, l’URSS s’efforce de pacifier son front oriental en mettant un terme aux hostilités avec le Japon. Le 13 avril 1941, les deux pays signent un pacte de neutralité de cinq ans. © "URSS" Sources utilisées Encarta et lemonde.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Infos site