Carnet Photographique

Début de la guerre


Division de la France en 1940
Division de la France en 1940

Se fondant sur l’expérience de la Première Guerre mondiale, le haut commandement français ne croit pas à la possibilité d’une guerre de mouvement. Cependant, après les mois d’inertie de la « drôle de guerre », les forces allemandes envahissent les Pays-Bas, la Belgique et la France le 10 mai 1940 en contournant la ligne Maginot. Le gros de leurs forces blindées attaque une position peu défendue sur les lignes françaises (les Ardennes) et ouvre une brèche. En cinq semaines, sous les coups de la blitzkrieg, la France va connaître la plus grande défaite militaire de son histoire. Quarante-cinq divisions françaises et britanniques sont isolées au nord dans la poche de Dunkerque. Au cours de l’évacuation de Dunkerque (17 mai-4 juin 1940), la plus grande partie des troupes se replie en Angleterre, mais doit abandonner sur place tout son armement lourd.

Le 5 juin 1940, les Allemands attaquent sur la Somme et foncent vers le sud. Alors que leurs colonnes blindées s’infiltrent dans tout le pays, les routes sont encombrées de réfugiés qui fuient devant l’avancée allemande, et l’armée française se désintègre.

À la fin du mois, la Wehrmacht occupe plus de la moitié du territoire national, jusqu’à la frontière espagnole. Réfugié à Bordeaux, le gouvernement formé par le maréchal Pétain demande, le 17 juin, l’armistice, signé cinq jours plus tard dans le wagon de Rethondes, choisi par Hitler pour effacer le souvenir de l’humiliation de la délégation allemande de 1918. Selon les termes de l’armistice, environ deux tiers du territoire français sont occupés par les forces allemandes aux frais des Français. La France reçoit l’autorisation d’établir un gouvernement dans la zone non occupée.

Le 10 juillet 1940, le Sénat et la Chambre des députés se réunissent à Vichy pour voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain qui abroge la IIIe République, prend le titre de chef de l’État français et établit un régime autoritaire et paternaliste, le gouvernement de Vichy, affirmant sa volonté de mener une Révolution nationale. La devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité » est remplacée par celle de « Travail, Famille, Patrie ».

Pendant les années suivantes, Philippe Pétain, définitivement rejoint par Pierre Laval à partir de 1942, cherche à ramener la France à un ordre rural et passéiste, tout en intensifiant la collaboration avec l’occupant allemand — présent sur la totalité du territoire français à partir de novembre 1942. Cette Révolution nationale s’accompagne d’une politique répressive et discriminatoire à l’encontre de tous ceux que le régime considère comme hostiles à son idéologie ou comme indésirables. Les juifs sont victimes de mesures d’exception dès octobre 1940 et, à partir de 1942, sont pourchassés sans pitié (rafle du Vel’ d’Hiv, à Paris, en juillet 1942) et livrés aux Allemands qui les déportent massivement vers les camps de concentration.

FFI lors de la libération de Paris
FFI lors de la libération de Paris

Le 18 juin 1940, un général inconnu qui a gagné Londres, Charles de Gaulle, ancien sous-secrétaire d’État à la Guerre, lance un appel à tous les soldats et marins français pour qu’ils le rejoignent afin de continuer la guerre aux côtés de la Grande-Bretagne.

L’« appel du 18 juin » constitue l’acte de naissance de la Résistance française. Rassemblant rapidement une force armée réduite (les Forces françaises libres, FFL), de Gaulle constitue un gouvernement de la France libre en exil en Angleterre, rallie certaines colonies et charge Jean Moulin, au sein d’un Conseil national de la Résistance (CNR), de coordonner les mouvements de résistance à l’intérieur de la France. Tandis que le gouvernement de Vichy s’oriente vers une politique de plus en plus collaborationniste et que la Milice française aide les Allemands dans la traque des résistants et des juifs, le général de Gaulle, reconnu comme dirigeant par l’ensemble de la Résistance et par les forces combattantes d’Afrique du Nord, obtient au prix de difficiles négociations le soutien des États-Unis et transfère son quartier général à Alger.

La libération de la France


Lorsque les Alliés débarquent en Normandie en juin 1944 (bataille de Normandie), les cadres de la France libre et les chefs locaux de la Résistance prennent le contrôle de l’administration. Le 25 août, six jours après le début de l’insurrection des Parisiens contre l’occupant, la deuxième division blindée du général Leclerc et des Forces françaises de l’intérieur (FFI), aidées par les Américains, libèrent la capitale. De Gaulle entre dans Paris le 26 août et organise un gouvernement provisoire représentant toutes les tendances de la Résistance, dont il s’efforce de maintenir l’unité sous son autorité. Après la victoire des communistes, des socialistes et des démocrates-chrétiens lors de l’élection de la première Assemblée constituante (1945), il dirige le gouvernement qui adopte un certain nombre de mesures économiques (nationalisations) et sociales, conformément au programme établi pendant la guerre par le Conseil national de la Résistance (CNR). Les femmes, à qui l’ordonnance du 5 octobre 1944 a accordé le droit de vote, peuvent voter pour la première fois aux élections municipales d’avril 1945. En désaccord avec les partis, n’ayant pas réussi à faire accepter sa conception d’un pouvoir exécutif fort, de Gaulle donne sa démission en janvier 1946. © "France" . Sources Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Afrique à visiter

Photos du Maroc

Le Maroc

Photos Infos pays

Photos de la Tunisie

Photos de la Tunisie

Photos Infos pays

Infos site