Le Canada au 18ème siècle


Canada

À la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle, la colonie est l’enjeu des rivalités coloniales entre l’Angleterre et la France ; tout comme l’Europe, l’Amérique du Nord se transforme en champ de bataille. Le Québec sera occupé par les Anglais entre 1629 et 1632 et l’Acadie, entre 1654 et 1667. Les colonies anglaises qui se développent le long de l’océan Atlantique sont donc cernées par l’Acadie et la Nouvelle-France au nord, et par l’expansion française dans la vallée du Mississippi.

Dans le même temps, les Français se sentent menacés, entre la Compagnie de la baie d’Hudson qui domine le nord du Canada, et les colonies anglaises au sud.

Siège de Louisbourg
Siège de Louisbourg. Encarta

Ainsi, pendant la majeure partie du XVIIe siècle, les terres canadiennes sont l’objet de conflits perpétuels entre Anglais et Français, qui culminent avec la guerre de la ligue d’Augsbourg, en Europe. Celle-ci oppose la France à l’Angleterre, l’Espagne, les Provinces-Unies, les principautés allemandes et la Suède ; elle s’achève par le traité de Ryswick, en 1697, qui porte un coup à la puissance française et à son impérialisme. Cependant, les hostilités reprennent et, en 1701, éclate la guerre de Succession d’Espagne. En 1710, les Britanniques reprennent l’Acadie, qui leur est cédée officiellement par le traité d’Utrecht (1713) ; les Français cèdent également Terre-Neuve et la région de la baie d’Hudson. À partir de 1713, la Nouvelle-France entre dans une période de prospérité.

En 1740, l’Europe est à nouveau déchirée par une guerre, celle de la Succession d’Autriche. La forteresse de Louisbourg tombe aux mains des Britanniques (avant d’être rendue à la France par le traité d’Aix-la-Chapelle, en 1748). Les intendants tentent, en vain, d’accentuer la colonisation, mais de 1700 à 1760, à peine 5 000 Français émigrent.

Parallèlement à ces conflits militaires, les autorités britanniques confisquent les biens des francophones d’Acadie et organisent leur déplacement forcé. Cette période est baptisée « le Grand Dérangement ».

Quand, en 1756, commence la guerre de Sept Ans, les forces en présence sont supérieures, en nombre, aux Britanniques. Le marquis de Montcalm engage la guerre avec succès, mais après une série de victoires (Fort Carillon, en 1758), il subit de graves défaites, dont celle de la bataille des plaines d’Abraham (1759) devant Québec, où il trouve la mort en même temps que son vainqueur, le général Wolfe.

Les efforts du successeur de Montcalm, le chevalier de Lévis, et du dernier gouverneur Vaudreuil ne peuvent éviter à Montréal de se rendre en 1760, date également de la capitulation de la Nouvelle-France. Tous ces gains territoriaux sont confirmés à l’Angleterre par le traité de Paris (1763) qui met un terme à la guerre de Sept Ans ; la Nouvelle-France passe sous administration britannique. La France perd donc toutes ses possessions en Amérique du Nord, excepté Saint-Pierre-et-Miquelon. "Canada" Sources utilisées Encarta

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède