Carnet Photographique

Le 19ème siècle en Angleterre


Disraeli
Garde anglaise. Photo Buchot

De 1865 à 1881, la rivalité entre William Gladstone et Benjamin Disraeli domine la vie politique. S’ils appartiennent initialement tous les deux au parti tory, Gladstone se rapproche progressivement des libéraux. En tant que ministre des Finances du gouvernement Palmerston, il acquiert une grande popularité en abolissant l’impôt sur le papier (autorisant ainsi une réduction sensible du prix des journaux) et en préconisant l’extension du droit de vote. Disraeli est d’abord, à la fin des années 1840, le chef de file conservateur des protectionnistes à la Chambre des communes. En 1867, il accorde le droit de vote aux locataires de logement et non plus aux seuls propriétaires. Le nombre des électeurs ouvriers double : l’ensemble du corps électoral passe de 600 000 à 1 600 000 votants.

Disraeli


Disraeli succède à lord Derby au poste de Premier ministre en 1868, puis s’efface devant Gladstone après la victoire des libéraux aux élections de décembre. On doit à Gladstone (1868-1874) de nombreuses réformes : la séparation de l’Église d’Irlande et de l’État, la création d’un système national d’enseignement primaire, l’admission des dissenters religieux aux universités d’Oxford et de Cambridge, l’accès à la fonction publique au mérite, le scrutin secret et une réforme de la justice et de l’armée. Durant le ministère de Disraeli suivant (1874-1880), les conservateurs votent la législation proposant la « démocratie tory », la légalisation du syndicalisme, la suppression des taudis et un début de législation sur la santé publique.

Durant son deuxième ministère (1880-1885), Gladstone lutte contre la corruption électorale (1883) et, avec la réforme de 1884, octroie le droit de vote à presque tous les hommes propriétaires ou locataires d’un logement (à l’exclusion des domestiques et des fils de famille vivant chez leurs parents).

Gladstone tente également d’imposer la paix et une réforme agraire en Irlande, que défend au Parlement le Parti autonomiste irlandais de Charles Stewart Parnell. Quand Gladstone se rallie à la cause du Home Rule que propose Parnell — à savoir la création d’un ministère et d’un corps législatif irlandais autonomes —, il brise le Parti libéral et signe son suicide politique, la majorité protestante refusant tout compromis. Lors de son dernier ministère, Gladstone fait une dernière tentative visant à instaurer le Home Rule en Irlande (1892-1894), mais son projet est bloqué par la Chambre des lords. © "Angleterre" Photos . Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède