Carnet Photographique

La restauration en Espagne


Alphonse 12 d'Espagne
Alphonse 12

La période de la Restauration, qui correspond au règne d’Alphonse XII et de la minorité d’Alphonse XIII, sous la régence de sa mère, Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine (1885-1902), marque un retour à la stabilité. Une nouvelle Constitution est établie en 1876. Elle institue de nouveau une monarchie parlementaire avec deux chambres, le Sénat et les Cortes. Le suffrage universel est adopté en 1890. Les conservateurs, avec Antonio Cánovas, et les libéraux, avec Práxedes Sagasta, alternent au pouvoir. Une nouvelle insurrection carliste est réprimée en 1876. Pendant vingt ans, l’Espagne retrouve une stabilité politique et une prospérité économique perdues depuis le xviiie siècle. Alphonse XII meurt en 1885 en laissant un fils à naître, Alphonse XIII. La régence de sa mère, Marie-Christine, est marquée par la guerre hispano-américaine en 1898. Vaincue, l’Espagne perd Cuba et doit céder Porto Rico et les Philippines aux États-Unis. Désormais, la politique coloniale s’oriente vers l’Afrique, l’Espagne ne jouant plus qu’un rôle secondaire dans les affaires internationales.

À l’intérieur, la défaite contre les Américains renforce les mouvements antimonarchiques. Les partis républicains refont surface.

Le mouvement anarchiste


Le mouvement anarchiste se développe et s’enracine chez les paysans journaliers andalous et chez les ouvriers de l’industrie catalane par le biais de la Confédération nationale du travail (CNT). Le socialisme commence à se développer dans les usines et les mines basques et asturiennes. Le sentiment régionaliste en Catalogne se transforme en demande d’autonomie. Les complots et les grèves se succèdent et l’armée domine de plus en plus la vie politique. La situation s’aggrave sous le règne personnel d’Alphonse XIII, monté sur le trône en 1902.

Restée neutre pendant la Première Guerre mondiale, et malgré un important essor économique, l’Espagne voit s’amplifier les troubles sociaux et politiques. Les mouvements régionalistes se développent. Le mouvement ouvrier devient une force revendicatrice et organisée avec un syndicalisme en pleine émergence. Les soldats, mal payés, forment des juntes militaires pour appuyer leurs demandes auprès de l’État. Le mouvement anarchiste devient beaucoup plus fort en Espagne que dans tout autre pays européen. L’agitation urbaine, notamment à Barcelone, dégénère en terrorisme, avec les anarcho-syndicalistes. La crise atteint son point culminant avec la révolte d’Abd el-Krim dans le Maroc espagnol (sous protectorat depuis 1912) et la défaite désastreuse de l’armée espagnole à Anoual en juillet 1921. © "Espagne" avec l'aide d'Encarta et Wikipedia

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède