l'Allemagne au 18ème siècle


Le redressement de l’économie allemande, après les ravages de la guerre de Trente Ans, est très long. Il s’accélère vers la fin du XVIIIe siècle. Les progrès de la métallurgie (hauts-fourneaux) et le développement des filatures en sont les principaux moteurs. Mais, alors même que le Royaume-Uni et la France s’engagent dans la révolution industrielle, l’économie allemande demeure essentiellement rurale. Les structures socio-économiques semblent figées : la paysannerie, qui constitue 80 p. 100 de la population, vit encore sous la domination des féodaux, notamment à l’est où les junker imposent un régime proche du servage moyenâgeux.

Les villes, cependant, où se maintient le système corporatif, retrouvent un rôle actif dans l’économie marchande : Hambourg développe de fructueuses relations avec les États-Unis, Francfort se transforme en place financière et bancaire, tandis que les foires de Leipzig sont à nouveau le centre d’un commerce européen.

Gottfried Leibniz
Gottfried Leibniz

Le développement économique et la modernisation des États sont favorisés par les princes allemands, émancipés de la domination impériale. À l’image de Frédéric II, ces derniers accroissent la centralisation du pouvoir et accueillent dans leurs cours de nombreux artistes et intellectuels.

Le XVIIIe siècle se caractérise, en Europe et en Allemagne, par une extraordinaire vitalité culturelle. L’Allemagne retrouve sa place au sein de la culture européenne. Après l’exacerbation des passions religieuses, l’Europe voit se développer un courant rationaliste et scientifique qui donne naissance au siècle des Lumières. L’Aufklärung allemand, cependant, se place sous une double influence, celle des penseurs rationalistes britanniques et français et celle du piétisme, courant spirituel qui prend la forme d’un renouveau évangélique, à partir de la seconde moitié du XVIIe siècle.

La pensée philosophique allemande remet moins en cause l’ordre social établi qu’elle n’insiste sur le travail de la raison. Leibniz tente ainsi de réconcilier raison et foi, concevant un univers caractérisé par une harmonie naturelle préétablie.

Kant donne une base rationnelle à l’éthique individuelle. Le piétisme influence également Lessing, dont la dramaturgie annonce le mouvement du Sturm und Drang (« tempête et assaut ») de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Rejetant la domination de la raison, ce mouvement préromantique exalte la sensibilité et idéalise la nature. Ses principaux représentants sont Goethe et Schiller. Ce renouveau culturel s’accompagne d’un important développement des universités allemandes où, désormais, l’enseignement ne se fait plus en latin mais en allemand. ©"Allemagne" Ecrit par. Sources utilisées : Encarta et le Monde et Wikipedia.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède