Carnet Photographique infos Egypte
Canada


Les pyramides d'Egypte

L'Egypte par Carnet Photographique
6/10/15

La pyramide egyptienne

Durant la période de l’Égypte ancienne, la pyramide est une construction pleine (non creuse), percée de galeries ascendantes et descendantes permettant d’accéder aux différentes chambres souterraines, souvent richement ornementées. Recouvrant ou contenant en son sein la dépouille du souverain défunt, ce tombeau monumental a pour fonction de préserver l’immortalité du pharaon qui, après sa vie terrestre, continue de protéger son peuple. Il fait partie d'un ensemble regroupant des installations cultuelles.


À l’époque classique, l’ensemble monumental d’une nécropole royale est généralement constitué de plusieurs éléments : un « temple de la vallée », édifice d’accueil doté d’un port et d’un débarcadère ; une chaussée montante permettant le transfert de la dépouille royale vers son tombeau ; un « temple haut », chapelle où a lieu le culte funéraire ; une pyramide, « demeure d’éternité » du souverain défunt ; des pyramides secondaires plus modestes, destinées au ka royal (la force vitale du souverain) ou aux épouses du pharaon.

L’Ancien Empire est marqué par l’apparition de cette architecture colossale. C’est sous la IIIe dynastie (v. 2649-2575 av. J.-C.) qu’apparaissent les premières pyramides, qui ne parviennent à une forme géométrique parfaite qu’au cours de la dynastie suivante (v. 2575-2465 av. J.-C.).

La capitale est alors Memphis et c’est à ses abords que sont érigées de grandes nécropoles dont l’élément central est systématiquement un édifice de forme pyramidale : Saqqarah, Meïdoum, Dahshour et Gizeh.

"Egypte" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.

Intérieur d'une pyramide egyptienne
Mosquée Mehemet Ali. Encarta