Politique étrangère de Nixon


Sous la présidence du républicain Richard Nixon, la diplomatie américaine, incarnée à partir de 1973 par le secrétaire d’État Henry Kissinger, est très active et obtient de nombreux succès : fin de l’engagement américain au Viêt Nam, poursuite de la détente avec l’URSS, accords sur le désarmement, normalisation des relations avec la Chine populaire, renforcement de l’influence américaine au Proche-Orient. Renonçant désormais à une politique d’intervention systématique et parfois précipitée, le président Nixon affirme, dans son discours de Guam (25 juillet 1969), sa volonté de réduire l’engagement militaire américain dans le monde (la « doctrine Nixon »).

Richard Nixon
Richard Nixon

Les pays victimes d’une agression peuvent compter sur un appui financier et matériel des États-Unis mais non plus sur un engagement direct de l’armée américaine. Concernant l’engagement américain dans la guerre du Viêt Nam, Nixon commence par rapatrier progressivement le corps expéditionnaire, souhaitant sortir les États-Unis de cette guerre par une politique de « vietnamisation » du conflit. Cela consiste à remplacer les troupes américaines par des troupes sud-vietnamiennes équipées et entraînées par les États-Unis, capables de résister seules à la poussée communiste.

Fin 1971, plus de 350 000 soldats américains engagés au Sud-Viêt Nam sont rentrés aux États-Unis. Il en reste encore 175 000 à rapatrier. Richard Nixon engage à Paris des pourparlers de paix qui aboutissent, après de longues négociations, aux accords de cessez-le-feu (janvier 1973).

Les États-Unis compensent leur échec au Viêt Nam par un redressement spectaculaire de leur position au Proche-Orient. Ils amorcent un rapprochement avec l’Égypte dès le début de 1973. La diplomatie américaine joue un rôle décisif dans la guerre israélo-arabe d’octobre 1973 (la guerre du Kippour) et finit par obtenir le retrait des troupes israéliennes au Sinaï (janvier 1974).

À l’égard de l’URSS, Nixon mène une politique de détente, notamment en matière de désarmement. Les négociations sur la limitation des armements stratégiques (SALT I), entamées en 1969, se poursuivent avec la signature du premier accord américano-soviétique sur la limitation des armements nucléaires (26 mai 1972). Il fait suite aux traités de non-prolifération des armes nucléaires (1969) et d’interdiction des essais nucléaires sous-marins (1971). En mai 1972, le président Nixon se rend en visite d’État à Moscou ; l’année suivante, c’est le dirigeant soviétique Leonid Brejnev qui se rend aux États-Unis. Ce climat de détente permet à l’économie américaine d’accroître considérablement ses exportations à destination de l’URSS. Plus spectaculaire encore est la normalisation des relations entre Washington et Pékin. Un rapprochement avec la Chine s’esquisse dès 1971. Il est consacré par la visite de Richard Nixon à Pékin et sa rencontre avec Mao Zedong en février 1972. "Etats Unis" . Sources utilisées Encarta, Wikipedia.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada