Kennedy - le plus jeune président américain


Le plus jeune président (43 ans) et le premier chef d’État catholique des États-Unis, John F. Kennedy, poursuit la politique de détente avec l’URSS. Avec son secrétaire d’État Robert S. McNamara, il s’efforce d’améliorer les relations américano-soviétiques et rencontre Nikita Khrouchtchev à Vienne (juin 1961). En avril 1961, il autorise l’invasion de la baie des Cochons, attaque menée contre Cuba par des exilés cubains anticastristes. L’invasion est repoussée, et la plupart des participants sont tués ou capturés.

Le président Kennedy
Le président Kennedy

En Amérique latine, il s’efforce d’assouplir la politique des États-Unis en faveur d’un renforcement de l’assistance américaine, avec la création du corps de la Paix (septembre 1961) et le lancement d’un vaste programme d’aide et de coopération, l’Alliance pour le progrès (août 1961).

En octobre 1962, avec la crise des fusées, la tension est extrême entre Américains et Soviétiques. Lorsque les États-Unis découvrent l’existence, à Cuba, de bases de lancements de missiles offensifs, Kennedy exige de Khrouchtchev le retrait des fusées soviétiques et menace Cuba d’un embargo total. Durant quelques jours, la guerre semble imminente mais Khrouchtchev accepte finalement le retrait des fusées contre une promesse de non-invasion de Cuba par les Américains.

Devant l’avancée des partisans du communisme au Viêt Nam-du-Sud, Kennedy s’engage, dès 1961, dans une aide militaire croissante au gouvernement sud-vietnamien de Ngô Đình Diêm. Composée dans un premier temps de « techniciens », l’aide américaine ne cesse de se renforcer : dès 1963, il y a 16 000 militaires américains au Viêt Nam.

Jouissant d’un grand prestige à l’extérieur, Kennedy obtient de la Communauté économique européenne (CEE) une réduction substantielle de ses tarifs douaniers qui est à l’origine de la « négociation Kennedy » (Kennedy Round), conférence tarifaire qui réunit à Genève, entre 1964 et 1967, les représentants de plus de cinquante pays du monde capitaliste, adhérents du GATT (General Agreement on Tariffs and Trade). Profitant du climat de détente qui suit la crise des missiles de Cuba, les États-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS concluent, le 5 août 1963, un traité d’interdiction des essais atomiques dans l’atmosphère (voir l’article contrôle des armements).

À l’intérieur des États-Unis, le président Kennedy jouit également d’une grande popularité. Il a fait campagne sur le thème d’une « nouvelle frontière » à conquérir, dans les domaines de l’éducation nationale, de la législation sociale, de l’augmentation du salaire minimal, de l’assistance aux personnes âgées, de l’intégration raciale et de l’aide économique aux pays sous-développés. Ses premières propositions économiques ont pour but de contrer les effets de la récession en augmentant les dépenses fédérales. Il accélère l’intégration raciale, mais le Congrès lui refuse presque tous les moyens financiers qui lui sont nécessaires pour réaliser le programme social de la « nouvelle frontière ». En 1961, il lance le programme spatial d’exploration de la Lune, ou programme Apollo, avec pour objectif d’atteindre la Lune avant dix ans. Alors qu’il se trouve à Dallas en tournée électorale, le président Kennedy est assassiné, le 22 novembre 1963. Sa mort provoque une immense émotion dans le monde entier et l’on s’interroge sur les mobiles qui ont inspiré le meurtrier. L’assassin présumé, Lee Harvey Oswald, est arrêté presque immédiatement, mais il est lui-même assassiné avant d’avoir été interrogé. La rumeur d’un éventuel complot s’amplifie rapidement. Le nouveau président Lyndon Johnson nomme alors une commission d’enquête. Le rapport Warren, qui conclut qu’Oswald a agi sans complice, n’a pas fait toute la lumière sur les circonstances de l’attentat et reste très discuté. "Etats Unis" . Sources utilisées Encarta, Wikipedia.

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Photos du Canada

Le Canada

Photos Infos Canada