Carnet Photographique technique photographique : Portugal

Organisation des pouvoirs du Portugal

Carnet photographique : Portugal
30/11/16

Le Portugal : une démocratie parlementaire

Le Portugal est une démocratie parlementaire régie par la Constitution du 21 février 1976, profondément révisée en 1982, en 1989 et 1992.


Le pouvoir exécutif du Portugal

La Constitution portugaise s’inspire de la Constitution française, sans pour autant doter le chef de l’État d’autant de pouvoir qu’en France. Le président de la République, élu au suffrage universel pour cinq ans et rééligible une seule fois, dispose d’un pouvoir d’arbitrage de portée symbolique. Il nomme le Premier ministre, chef du gouvernement et responsable devant le Parlement, qui conduit la politique du pays.

Ville de Lisbonne
Ville de Lisbonne. Photo E. Buchot

Le pouvoir législatif est détenu par un Parlement unicaméral, l’Assemblée de la République, composée de deux cent trente députés élus pour quatre ans au suffrage universel.

La plus haute instance judiciaire est la Cour suprême, composée d’un président et de vingt-neuf juges. À l’échelon inférieur, on trouve des cours d’appel, des tribunaux ordinaires et spéciaux de district.

Le pouvoir local se trouve entre les mains des corps législatifs et des gouverneurs des districts. Chaque district est divisé en paroisses, qui possèdent chacune une assemblée et un conseil élus.

Les principaux partis politiques du Portugal sont le Parti socialiste (PS), le Parti social-démocrate (PSD, conservateur), le Parti populaire (CDS/PP, droite), le Parti communiste portugais (PCP), les Verts (Os Verdes), parti écologiste, et le Bloc des gauches (BE). Le Parti populaire monarchiste (PPM) et le Mouvement démocratique portugais (MDP-CDE) occupent désormais une place marginale sur l’échiquier politique portugais. © Ecrit par et Encarta