Carnet Photographique infos Suède
Population et société de Terre-neuve et Labrador
Carnet Photographique Canada

La population de Terre-Neuve-et-Labrador est pour l’essentiel issue des migrations anglaises et irlandaises de la fin du xviiie siècle et de la première moitié du xixe siècle. Elle est également constituée de peuples autochtones — les Innu (autrefois appelés Naskapi-Montagnais) et les Inuit au Labrador, les Micmac à Terre-Neuve et les Métis — ainsi que d’une petite communauté francophone. La répartition de la population est très inégale, concentrée sur la côte de l’île de Terre-Neuve, en raison d’une politique de rassemblement appelée resettlement.

Population, langue et système éducatif de Terre-Neuve
Saint John's (Terre-Neuve-et-Labrador, Canada)

Située dans la péninsule d’Avalon et abritant un port maritime, Saint John’s est la plus grande ville de la province, ainsi que sa capitale. Corner Brook, Mount Pearl, Conception Bay South, Grand Falls-Windsor et Labrador City sont également des villes de taille importante.

L’anglais est la langue de 98,4 p. 100 de la population, tandis que seulement 0,4 p. 100 de celle-ci parle le français. Les catholiques constituent la plus importante communauté religieuse de la province.

Le système éducatif public actuel date de 1874. L’unique université de Terre-Neuve-et-Labrador est la Memorial University of Newfoundland, à Saint John’s (1925).

Saint John's. Photo de George Hunter/ALLSTOCK, INC.. Source Encarta
Terre-Neuve-et-Labrador compte plusieurs vestiges des civilisations successives : un cimetière amérindien, un village viking, situé à L’Anse aux Meadows, ou encore la tour érigée au xixe siècle en l’honneur de Jean Cabot, située au sein du Signal Hill National Historic Site à Saint John’s. "Terre-Neuve-et-Labrador" Encarta