Carnet Photographique technique photographique fleurs
La physiologie végétale
Carnet Photographique le fleurs

Tous les végétaux possèdent des pigments, le principal étant la chlorophylle, dont il existe plusieurs types. Cette dernière est localisée dans certains organites cellulaires, les chloroplastes, qui ont généralement l’aspect de lentilles. Chez les plantes à fleurs, ils peuvent atteindre 10 m de diamètre. Chez les algues, ils se présentent sous des formes variées, par exemple en ruban, chez la spirogyre. La chlorophylle « a » se trouve chez tous les végétaux ; la chlorophylle « b » seulement chez les cormophytes et les algues vertes ; et les chlorophylles « c » et « d » chez les algues brunes et rouges.

Les organes des végétaux et les facteurs externes

Les organes des plantes ne sont véritablement différenciés que chez les plantes à graines. Ce sont les feuilles, les tiges et les racines. Les fleurs sont les organes reproducteurs des plantes supérieures, gymnospermes et angiospermes.

Les organes végétaux sont constitués de différents types de tissus : le phloème et le xylème (tissus conducteurs) pour les tiges et les racines, les parenchymes palyssadique et lacuneux pour les feuilles (tissus de remplissage), etc. Il existe également des tissus de protection (épiderme et cuticule) et de soutien (mésenchyme et sclérenchyme).

Les processus de croissance et de différenciation sont sous le contrôle de divers facteurs tant externes (lumière, gravité, etc.) qu’internes (hormones végétales), et dont l’action est d’ailleurs souvent corrélée.

La lumière, tout particulièrement, joue un rôle considérable dans la vie d’un végétal. L’alternance régulière des jours et des nuits et ses variations au cours des saisons, qui constitue la photopériode, déclenche chez les végétaux (ainsi que chez certains animaux comme les insectes) des réactions dont l’ensemble constitue le photopériodisme. Ce phénomène est impliqué, entre autres, dans le déclenchement de la floraison.

Le monde des végétaux

Tous les végétaux ne réagissent cependant pas de la même façon à la lumière. À côté de végétaux indifférents à la longueur du jour, comme la tomate et le maïs, il en existe qui ne fleurissent que lorsque la durée du jour est longue et supérieure à une certaine valeur, la période critique. Ce sont des espèces qui, comme le blé ou l’iris, fleurissent au printemps. Certains ne fleurissent qu’en jours courts, donc en automne, comme le chrysanthème. Mais d’autres facteurs externes, telle la température, sont également impliqués dans le déclenchement de la floraison, phénomène complexe s’il en est.

Cette propriété est exploitée en horticulture : en jouant sur l’éclairage dans les serres, on peut faire fleurir des plantes à l’époque de l’année où la vente est la plus importante. C’est le cas du chrysanthème, acheté traditionnellement pour la fête chrétienne de la Toussaint. De la même manière, la germination des graines peut être obtenue, chez certaines plantes comme le blé d’hiver, par exposition des semences à de basses températures, de l’ordre de 1 °C, pendant un mois. Cette technique est la vernalisation. Encarta