Carnet Photographique

Le partage de la Pologne


Le partage de la Pologne en 1793
Le partage de la Pologne. Encarta

En 1764, les troupes russes entrent en Pologne et imposent le couronnement de Stanislas II Auguste (1764-1795), un favori de Catherine II la Grande, impératrice de Russie. L’expansionnisme russe provoque une profonde inquiétude au sein des puissances européennes. Les Ottomans déclarent alors la guerre à la Russie. La Prusse et l’Autriche, effrayées par la perspective d’un conflit général en Europe et désireuses de s’emparer d’une partie du territoire polonais, proposent au gouvernement russe un plan de partage de la Pologne.

Le gouvernement russe accepte la partition et, en 1772, le traité de partage est conclu à Saint-Pétersbourg. Aux termes de cet accord, la Russie, l’Autriche et la Prusse reçoivent une grande partie du territoire polonais, représentant environ un quart de la superficie totale du pays. Une Constitution visant à éviter un renouveau polonais est imposée. Le consentement de la Diète à cette Constitution est obtenu en grande partie grâce à la corruption.

Malgré ces restrictions politiques, la Pologne progresse dans de nombreux domaines de politique intérieure au cours de la décennie qui suit le premier partage. L’enseignement est sécularisé et entièrement modernisé. Cette période voit aussi l’émergence d’un mouvement visant à une réforme constitutionnelle, mais la noblesse polonaise empêche toute action efficace dans ce domaine.

Après 1786, les relations entre la Russie et la Prusse se détériorent rapidement. Encouragés par la Prusse, des patriotes polonais de la Diète mettent en place des réformes gouvernementales radicales en 1788, et entament la rédaction d’une nouvelle Constitution. Le 3 mai 1791, malgré les violentes protestations d’une partie des magnats, la Diète adopte un texte qui fait de la Pologne une monarchie héréditaire (offerte à la dynastie de Saxe), et renforce et libéralise le gouvernement.

Peu après la promulgation de la Constitution de 1791, les dirigeants de la noblesse mécontente et Catherine II de Russie signent un accord secret visant à la restauration de l’ordre ancien. En mai 1792, les conspirateurs polonais mettent sur pied la confédération de Targowica. Soutenue par les troupes russes, cette organisation entame immédiatement des opérations militaires contre la Pologne. L’armée polonaise, avec à sa tête le prince Józef Antoni Poniatowski, résiste pendant plus de trois mois, mais le gouvernement, abandonné par la Prusse et confronté à des adversaires trop puissants, doit capituler. Les armées russes occupent tout l’est de la Pologne. Au début de l’année suivante, la Prusse envahit l’ouest du pays. Ces emprises territoriales, qui réduisent de deux tiers le territoire polonais, sont confirmées formellement par un deuxième partage, ratifié en septembre 1793.

Le partage de la Pologne en 1793


En 1794, les Polonais entament une guerre révolutionnaire pour la reconquête de leurs territoires perdus. Sous la houlette de Tadeusz Kościuszko — Polonais de la petite noblesse ayant participé à la Révolution américaine (1775-1783) —, les armées polonaises rapidement reconstituées remportent une série de victoires sur les Russes, notamment à Raclawice (avril). À l’été 1794, une grande partie du territoire polonais occupé par les Russes est libérée, et ces derniers subissent une défaite humiliante à Varsovie. Toutefois, de nombreux facteurs — dont les dissensions régnant au sein du haut commandement polonais, la large supériorité numérique des Russes et l’intervention de la Prusse et de l’Autriche — font de la cause polonaise une cause perdue. En octobre 1794, les Russes remportent une victoire décisive à Maciejowice. En novembre, les forces russes du maréchal Alexandre Suvorov entrent dans Praga, un faubourg de Varsovie, et massacrent une grande partie de la population. Varsovie se rend alors, et les survivants des armées révolutionnaires se rendent à leur tour dans les semaines qui suivent. Après avoir résolu des divergences importantes, les puissances victorieuses signent, entre 1795 et 1797, plusieurs traités réglant le troisième partage de la Pologne. Aux termes de ces traités, l’Empire russe se voit accorder environ la moitié de ce qui reste du territoire polonais, et la Prusse et l’Autriche chacune environ un quart. L’État polonais disparaît alors de la carte de l’Europe. "Pologne" ©

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Photos des pays d'Afrique à visiter

Photos du Maroc

Le Maroc

Photos Infos pays

Photos de la Tunisie

Photos de la Tunisie

Photos Infos pays

Infos site