Maroc - Carnet Photographique

Suivez Carnet Photographique sur les réseaux sociaux

Marrakech, Ouarzazate et Essaouira

Maroc - Carnet Photographique

20/08/16

La ville de Marrakech

Marrakech, ville de l’ouest du Maroc, capitale de la province de Marrakech, est située dans la plaine fertile de Haouz, au pied des montagnes du Haut-Atlas.
Marrakech est divisée en deux parties : la ville moderne aérée, résidentielle et parsemée de jardins, qui s’étire à l’ouest, au nord et au sud, et la medina, coeur historique.

Présentation de Marrakech

Rue de Marrakech. Photo. E. BUCHOT
Rue de Marrakech

Cernée de remparts rouges et ocre, celle-ci abrite des vestiges de murailles, des ruelles tortueuses, des souks, le palais du sultant (désormais un musée d’art) et ses jardins Agdal et Menara, la mosquée Koutoubia du XIIème siècle ainsi que les tombes royales.

Capitale traditionnelle méridionale des sultans et ville de négoce, Marrakech est un terminus ferroviaire et un carrefour routier et caravanier relié au port de Safi, sur l’océan Atlantique. L’économie de la ville repose sur le tourisme, l’agroalimentaire (fruits, légumes et palmier), l’artisanat (articles en cuir et en laine, tapis) et la production de matériaux de construction. Parmi les ressources naturelles dont dispose Marrakech figyrent des mines de plomb, de zinc, de cuivre, de mobybdème et de graphite). En 1062, le chef almoravide décide d’édifier une ville sur le site d’une petite oasis et entreprend la construction d’un palais et d’une mosquée.

Histoire de Marrakech

Son cousin Youssef Ben Tachfine prend le contrôle de la ville et en fait la capitale des Almoravide. Marrakech prospère alors grâce au commerce de l’or et de l’ivoire des caravaniers du Sahara et devient l’épicentre d’un important empire s’étirant de l’océan Atlantique à Alger. Au XIIème siècle, d’imposants palais et monuments sont batis, notamment la koutoubia, construite par le sultant almohade qui prend le pouvoir en 1147 après avoir détruit tous les édifices religieux et civils almoravides. Marrakech est élevée au rang de cité impériale des Almohades et devient la capitale de la pensée philosophique arabe. La casbah est construite ainsi que des palais, des mosquées et de nombreux jardins tandis que la ville développe son commerce avec l’Espagne.

Lors de la première moitié du XIIIème siècle, Marrakech connaît un déclin qui correspond à celui des Almohades et, en 1269, doit se soumettre aux Mérinides qui établissent leur capitale à Fès.

En 1522, les Saadiens s’installent à Marrakech, qui prospère de nouveau et devient la première ville du Maroc et un centre de négoce important du Sahara. A la fin du XIXème siècle, Marrakech devient le fief de la résistance saharienne contre les Français. Ces derniers occupent néanmoins à nouveau la ville et y batissent la partie moderne en 1913. Par la suite, le général Lyautey décide de retirer à Marrakech son rang de capitale.

La ville de Ouarzazate

Le climat du Maroc Photo E. Buchot
Ville de Ouarzazate

Ouarzazate, ville du sud du Maroc, chef-lieu de la province de Ouarzazate, située dans le sillon sud-atlantique de l'oued Ouarzazate, à 1 160 m d'altitude.
La ville bénéficie d'une situation climatique et géographique exceptionnelle, à proximité de l'axe routier Marrakech-Agadir. Située au cœur du négoce régional, Ouarzazate est réputée pour son artisanat, principalement ses poteries et ses tapis. Construite en 1928, Ouarzazate est d'abord une garnison française pour la légion étrangère, puis devient un important centre de commerce.

Possédant un aéroport international, elle connaît aujourd'hui un essor touristique spectaculaire : elle est le point de départ pour la visite des oasis présahariennes, les casbahs de la vallée du Draa et de la vallée du Dadès, notamment la casbah de Taourit, à 1,5 km de la ville, l'une des plus belles du Maroc, constituée d'un enchevêtrement de riches appartements somptueusement décorés. Un vaste projet est en cours d'aménagement : le centre culturel Assou-Baslam comprenant une salle de conférences, un musée des Arts et Traditions berbères, une cinémathèque, une bibliothèque et un théâtre. Des studios de cinéma ont également été aménagés pour faciliter l'organisation des nombreux tournages qui se déroulent dans la région. Ecrit par . Sources utlisées Encarta, Wikipedia. Photos Emmanuel Buchot.