Carnet Photographique

Les Medicis - une grande famille italienne


Catherine de Médicis
Catherine de Médicis - Photo E. Buchot

Médicis, Cosme de (1389-1464), est un banquier et homme d'État italien, qui domina la vie politique florentine. Appelé Cosme l'Aîné, il succéda à son père, Giovanni, comme responsable des intérêts commerciaux et financiers des Médicis et comme chef de la faction populaire. Chassé en 1433 par le parti artistocratique au pouvoir, il revint l'année suivante. Il se garda cependant d'agir en public et ne gouverna qu'au travers de partisans et d'otages. En outre, il consolida sa position en bannissant ou en ruinant quelques-uns de ses ennemis.

Médicis Cosme


Son habileté financière profita autant à Florence qu'à sa famille. Il fut sans doute l'un des hommes les plus riches d'Italie. Cosme développa l'agriculture, l'industrie de la soie et le commerce, et rechercha la paix intérieure en équilibrant les pouvoirs entre les grands États et en évitant toute interférence d'origine étrangère. Mécène, il encouragea les artistes, les architectes et les érudits et se constitua une magnifique bibliothèque. Son programme de travaux publics fut une référence, inspirant sa famille, ses amis et ses rivaux.

Catherine de Medicis


Née à Florence, Catherine de Médicis n'avait pas deux mois lorsqu'elle perdit successivement sa mère, Madeleine de La Tour d'Auvergne, comtesse de Boulogne, et son père Laurent II de Médicis, duc d'Urbino. Elle passe ses premières années à Rome sous la protection de son cousin le cardinal Jules de Médicis qui deviendra en 1523 le pape Clément VII. De retour à Florence, elle y est retenue comme otage pendant la révolte qui, en 1527, chasse les Médicis. En 1530 elle revient à Rome où elle passera trois ans ; conduite à Marseille, elle y rejoint Clément VII qui, le 28 octobre 1533, bénit son mariage avec le deuxième fils de François Ier, Henri duc d'Orléans.

Catherine ne devait jamais revoir l'Italie et ses premières années à la cour de France auraient été sans joie si elle n'y avait reçu l'appui de François Ier lui-même, auquel elle gardera toute sa vie une dette de reconnaissance. La mort subite du dauphin en 1536 ayant fait du duc d'Orléans l'héritier de la couronne, elle deviendra reine de France lorsque en 1547 celui-ci monte sur le trône sous le nom de Henri II. Depuis 1544, où elle met au monde son premier fils, le futur François II, jusqu'en 1556, Catherine aura dix enfants, et si elle souffre, en silence, de la faveur de sa rivale, Diane de Poitiers, elle fait aussi son apprentissage politique en s'appuyant contre les Guise sur le connétable Anne de Montmorency et en s'entourant de nombreux Italiens, plus particulièrement d'exilés florentins ; avec eux, elle soutiendra les interventions des armées françaises en Italie jusqu'à la veille de la signature du traité du Cateau-Cambrésis (avr. 1559). Veuve à quarante ans, après le tragique accident qui a coûté la vie à Henri II, elle va pendant trente ans exercer la réalité du pouvoir sous les règnes successifs de ses trois fils : François II (1559-1560), après la mort duquel elle est proclamée régente, Charles IX (1560-1574) et Henri III (1574-1589), trente années qui comptent parmi les plus troublées qu'ait connues la France. © "Italie" . Sources Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site