Carnet Photographique

Les années 39-45


Louis Ferdinand Celine
Louis Ferdinand Celine

La Seconde Guerre mondiale, la découverte de l’Holocauste, puis la guerre froide et la décolonisation viennent remettre en cause des certitudes jusque-là incontestées. Le courant existentialiste lui-même est bientôt dépassé après ces crises profondes, qui atteignent toutes les croyances et toutes les représentations du monde.

Sous l’Occupation allemande, la censure et les persécutions empêchent naturellement la parution des œuvres littéraires. Une partie des milieux intellectuels réagit par le choix délibéré de la collaboration, comme Pierre Drieu la Rochelle, qui se tourne vers l’Allemagne par dégoût de la lâcheté de la bourgeoisie française (Gilles, 1939), comme Louis-Ferdinand Céline, qui a composé juste avant la guerre ses pamphlets antisémites (Bagatelles pour un massacre, 1937) et qui tente de fuir en Allemagne en 1944, ou comme Robert Brasillach, qui écrit dans Je suis partout des pamphlets antisémites virulents.

D’autres écrivains collaborent pour des raisons moins idéologiques, se laissant séduire par certains aspects du décorum nazi, comme Henry de Montherlant, qui voit dans les Allemands l’incarnation de son rêve d’héroïsme viril, ou comme Marcel Jouhandeau.

Certains, néanmoins, choisissent tôt la voie de la Résistance, comme Louis Aragon et Paul Éluard, poètes de conviction communiste, mais aussi Marguerite Duras, André Malraux ou Vercors, fondateur des Éditions de Minuit et auteur notamment du Silence de la mer (1942). Certains écrivains de droite, comme François Mauriac, choisissent également la voie de la Résistance.

Nombre d’auteurs, tant dans les domaines de la poésie que du récit, se contentent de continuer à produire en n’abordant que des problèmes sans lien apparent avec les problématiques politiques de l’actualité : c’est le cas de Marcel Aymé, qui publie après la guerre des récits de tonalité drolatique sur l’Occupation (le Chemin des écoliers, 1946). Des dramaturges comme Jean Anouilh, auteur d’Eurydice (1942), ou Jean-Paul Sartre, auteur des Mouches (1943), parviennent, à travers la référence à la tragédie antique, à communiquer discrètement, en filigrane, un discours critique sur l’actualité.

La période de la guerre voit tout de même apparaître de nouveaux écrivains et quelques chefs-d’œuvre : Elsa Triolet obtient le prix Goncourt 1944 pour Le premier accroc coûte deux cents francs, Raymond Queneau compose Pierrot mon ami (1942) et Loin de Rueil (1944), tandis qu’Albert Camus publie l’Étranger (1942) dans la clandestinité, en même temps que son essai philosophique le Mythe de Sisyphe. "littérature française" © Ecrit par . Sources : Encarta, Wikipedia

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site