Carnet Photographique photos de Paris Maroc Londres et Istanbul
Google+


Liste des interviews

Proposer une interview

Bienvenue sur l’espace Interview. Tous les mois, un invité pour partager sa passion de la photographie.

11/2008

Amélie

Amélie nous invite à découvrir sa passion pour le voyage en Asie et pour la photographie. Des rencontres avec les habitants des différents pays, les enfants et des cultures. Bon voyage.

  

Depuis quand pratiquez-vous la photographie ?

De manière rigoureuse et "professionnelle", je fais de la photo depuis 3 ans.



Quel matériel utilisez-vous ?

Un D200, avec le 17-55mm à 2,8, un 85 mm à 1,8, un 35mm à 2. Je vais rajouter le D700 à mon sac pour le prochain voyage, peut être le 85 à 1,4, si j'ai encore des sous!



Que recherchez-vous à travers cet art ?

Photographier est pour moi une passion, et comme pour toute passion, il y a un côté égoïste! et comme toute forme d'art, c'est aussi un moyen de s'exprimer soi-même... A travers mes images, je cherche à partager mon regard sur les pays que je traverse, montrer un quotidien sans fioritures, faire tomber les à priori que les personnes qui ne voyagent pas peuvent avoir sur certains pays.



Vous avez réalisé de nombreux reportages sur l'Asie. Pourquoi cette région du monde ?

J'ai eu la chance de rencontrer un photographe voyageur quand j'étais plus jeune, Raymond Fau (il a aujourd'hui plus de 70 ans et continue à voyager!). Il m'a transmis à la fois sa passion pour le voyage, celle de la photo.... et celle de l'Inde! J'aime la culture et les couleurs, les odeurs et les bousculades, le quotidien emprunt de traditions fortes.... j'aime me sentir dans un autre monde! L'Asie m'interpelle pour sa diversité, et avant d'envisager une autre région du monde, je veux connaître celle ci de manière aussi approfondie que je peux!



Vos photos et portraits d'Inde sont superbes. Comment avez-vous opéré pour capter ces regards ?

Le plus important est à mes yeux de créer une relation avec le sujet, de passer du temps avec les gens pour se faire adopter.... et oublier..... pour moi, une image est bonne quand, en la regardant, on ne pense pas au photographe.... En règle générale, les gens aiment être photographiés et sont très participatifs. Mais l'appareil photo reste un objet volumineux et impressionnant, qu'il faut amener progressivement. Je reste toujours dans une démarche respectueuse, demandant une "autorisation" qui se résume bien souvent à un hochement de la tête ou un signe de la main puis, le contact établi, je me rapproche doucement, cherchant le bon cadrage, la bonne expression, l'arrière plan... Je n'apprendrais pas grand chose à pas grand monde, en disant que bien souvent, pour obtenir une bonne image, il faut s'armer de patience! Quand je repère un lieu intéressant, j'aime y revenir plusieurs jours de suite: rapidement, on se sent faire partie du décor... c'est là que les images deviennent vraies, moins posées.



Quels conseils donneriez-vous à un jeune photographe qui souhaiterait se rendre dans cette région ? (préparation, approche des populations, etc.)

Au delà de conseils photographiques, le plus important à mes yeux est d'avoir la capacité à voyager.... le plus difficile pour photographier en Inde, c'est d'y aller et d'y rester! les sujets sont partout, et n'importe quel photographe trouverait de quoi satisfaire son appétit à chaque coin de rue! mais quand on a un petit budget et qu'on veut quitter les axes touristiques, on se retrouve confronté à une vie chaotique dans laquelle on a plus aucun repère, et certains peuvent avoir beaucoup de difficultés à gérer cela. C'est pour autant quasi mission impossible de s'y préparer! Il est important de s'imprégner de la culture locale, car bien évidemment, nous n'avons pas les mêmes codes! Des gestes de sympathie ici peuvent avoir une connotation péjorative ailleurs! Concernant l'approche des populations locales, si les zones touristiques regorgent d'individus intéressés par l'argent et avec lesquels le contact est faussé, la plupart des gens sont très heureux (et fiers) de pouvoir partager un instant ou un bout de conversation avec vous!



Vous vous êtes rendue dans des pays en conflit actuellement. Pourquoi ce choix ? Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ? Comment se sont passées les rencontres avecs les habitants ?

je ne suis pas reporter de guerre, et ne cherche pas le conflit... je suis passée par des zones déconseillées où l'on ressentait effectivement une certaine tension (est de l'Iran, Pakistan), mais pas en conflit à proprement parler. J'ai souhaité traverser ces régions pour 1/ réaliser mon rêve d'atteindre l'Inde par la route, et 2/ pour satisfaire ma curiosité sur la culture musulmane que je voulais appréhender autrement que par ce que peuvent en dire les médias.... J'y ai rencontré principalement des gens très accueillants et généreux, même si le contact était parfois difficile à établir du fait que je sois une femme seule. Mais il m'est arrivé aussi d'être escortée par l'armée dans des zones jugées dangereuses, ou d'être prise comme cible par des jeunes hommes armés de pierres.... c'est impressionnant, mais pour autant, je ne me suis pas sentie en réelle insécurité. De trop, oui... cela rend parfois les contacts avec la population assez délicats!



Quels sont les photographes qui vous inspirent ?

Mc Curry, Hans Sylvester, Cartier Bresson, Depardon, Salgado, mais aussi Martin Parr pour son travail sur les touristes que j'ai trouvé excellent..... et il y en a bien d'autres, dont je ne retiens pas les noms! Il y a également Gil Chamberland, personnage étonnant rencontré en Inde, photographe de chats, qui m'a beaucoup inspiré dans sa ténacité... Une force de caractère, une approche très intéressante de l'image, un avis critique constructif et sincère... je ne peux que conseiller d'aller jeter un oeil sur son site (même si la présentation n'est pas encore optimale) http://www.cat-spirit.eu



Quels sont vos projets ?

Je repars dans quelques jours pour un nouveau voyage en Asie; après une dizaine de jours en Thailande et 3 semaines au Bangladesh, je retrouverai l'Inde pour finir mon sujet sur le quotidien des enfants. Mon objectif, après ce voyage qui sera le 6ème en Inde, est de pouvoir être en mesure de proposer un livre aux différents éditeurs. Puis je prévois un tour d'Asie en 2010 (fin 2009 si j'ai réuni le budget nécessaire..), pour photographier toujours les enfants, mais aussi les marchés et les petits métiers. Entre temps, il me faudra travailler pour financer mes voyages, et il y aura probablement de nouvelles expositions!



Un grand merci à Amélie

 



Le contenu de ce site est sous Copyright de l’auteur. Vous ne pouvez reproduire ou diffuser son contenu, même partiel, sans autorisation. Les photos sont aussi à la vente en format papier ou par téléchargement.