Carnet photographique infos sur le chateau de Vincennes
Infos Paris : le chateau de Vincennes
Carnet Photographique Paris

Voici des infos sur l'histoire du chateau de Vincennes, résidence royale des rois de France. Découvrez aussi des photos du donjon qui a réouvert après 12 ans de restauration. Superbe.

Histoire du chateau de Vincennes

Au début de son règne, Louis XIV souhaite s'installer au large dans un nouveau lieu : Vincennes, que ses conseillers trouvent dans la situation la plus agréable et la meilleure de tous les autres châteaux royaux, a alors l'avantage.
Dès 1654, Le Vau, qui a été choisi comme architecte, trace le plan d'un grand bâtiment, notre actuel pavillon du Roi. À ce stade, il ne s'agit encore que de travaux d'ampleur limitée : le pavillon de Louis XIII, enchâssé dans le pavillon à bâtir, sera maintenu pour l'essentiel, mais doublé en épaisseur. Le marché passé le 7 juin 1654 conserve en place quasiment tous les bâtiments antérieurs existants dans la moitié nord de l'enceinte.
On peut considérer qu'en 1658 le pavillon du Roi est achevé et que parallèlement d'autres travaux ont été conduits, notamment dans le Petit-Parc et le Bois.

Pendant toute cette première période de travaux, le roi séjourne souvent à Vincennes. Il semble bien que c'est sous son impulsion directe, plus que sous celle de Mazarin, qu'à partir de 1658 une ampleur nouvelle est donnée au chantier alors en cours à Vincennes. Source Chateau de Vincennes.fr
Le chateau de Vincennes résidence royale
Un nouveau marché passé le 27 mai 1658, alors que le pavillon du Roi est en cours d'achèvement, prévoit des travaux considérables. Il s'agit d'abord de la construction du pavillon de la Reine, qui devra être élevé au niveau du premier étage au plus tard le 31 mai de l'année 1660. Il est alors aussi décidé la création, entre les deux pavillons du Roi et de la Reine, de la cour royale limitée au nord par la construction d'un portique, au sud par la courtine refaite et décorée en son centre d'un arc de triomphe aménagé grâce à l'arasement et au remaniement de la tour du Bois.
Au centre, la création, entre le donjon et la Sainte-Chapelle, de la cour du gouvernement limitée au nord par deux pavillons reliés par une grille, modifie considérablement l'utilisation de l'espace.
Chateau de Vincennes
La partie nord de l'enceinte est tout autant remaniée. Les travaux de Le Vau altèrent ici profondément des bâtiments pré-existants. Les travaux engagés en 1658 font de Vincennes une résidence royale capable, par l'ampleur de ses communs, d'accueillir la cour. Source Chateau de vincennes.fr
Le pavillon du roi
Dans le pavillon du Roi, au premier étage et du côté du Petit-Parc, c'est-à-dire vers l'ouest, se trouvent alors cinq pièces qui forment l'appartement du roi, celui de la reine donnant sur la cour royale, vers l'est, ceux du dauphin et de la dauphine étant au nord. Le pavillon de la Reine abrite la reine-mère Anne d'Autriche ainsi que l'appartement de Monsieur, frère du roi, et de Madame.

Autour de Le Vau, les décorateurs qui ont, pour certains d'entre eux, travaillé auparavant pour Fouquet à Vaux-le-Vicomte, font des deux pavillons du Roi et de la Reine un modèle de décoration pré-classique. Philippe de Champaigne est chargé de la direction des travaux ; il est assisté de son neveu Jean-Baptiste de Champaigne, du Flamand Manchole, de l'Italien Borzone, des Français Baptiste, Sève et Michel Dorigny, gendre du peintre Simon Vouet. Ces travaux de décoration sont exécutés très vite. Le roi indique lui-même aux artistes certains des thèmes à traiter, comme la paix des Pyrénées et son mariage avec l'infante d'Espagne Marie-Thérèse.
Le tout est achevé vers 1658 pour le pavillon du Roi, en 1660 pour le pavillon de la Reine.

L'installation définitive de la cour à Versailles en 1682 marque le début de l'abandon de Vincennes comme lieu de séjour royal.

Chateau de Vincennes

Entre 1784 et 1787, la royauté finissante abandonne totalement le château : rayé de la liste des résidences royales en 1784 - année où cessent les courses hippiques organisées dans le Bois depuis 1777, et où se termine l'usage du donjon comme prison -, il est très proche d’être vendu pour être démoli. La compagnie de bas-officiers, forte de 70 hommes que le roi y avait créée le 5 décembre 1754 pour faire la police de la place et en assurer la garde, est envoyée aux Invalides en 1786. Peu après, en mars 1787, une institution royale séculaire, la Sainte-Chapelle, est supprimée.
L'ensemble des bâtiments est mal entretenu. Dans la nuit du 31 mai au 1er juin 1786, une vingtaine de mètres du mur du rempart nord s'écroulent.

Recherche personnalisée