Carnet Photographique infos Sahara
Canada


Histoire du Sahara

Sahara par Carnet Photographique
6/10/15

Le Sahara - une longue histoire

Le Sahara a connu voilà plusieurs milliers d’années des périodes relativement humides. La faune et la flore étaient celles de la savane, comme en témoignent les peintures et les gravures du tassili des Ajjer. Bien que le Sahara puisse apparaître aujourd’hui comme une immense barrière entre le nord et le sud de l’Afrique, il a longtemps été traversé par d’importantes routes commerciales. Le commerce transsaharien commença dès l’an 1 000 av. J.-C. quand la traversée se faisait avec des charrettes et des chars tirés par des bœufs. Un nouvel élan lui fut donné par les Carthaginois au iiie siècle av. J.-C. et par les Romains, qui introduisirent le dromadaire trois siècles plus tard.


Histoire
Peintures rupestres au Sahara

Le Sahara devint d’une importance majeure après le viiie siècle, avec la montée en puissance du monde arabe, notamment entre les xiiie et xvie siècles, époque où de nombreuses routes traversèrent le désert, reliant les royaumes africains et les empires Raoussas, Songhaï, du Ghana et de Kanem-Bornou aux ports du nord de l’Afrique. Le commerce était actif : l’or et les esclaves en provenance du sud étaient échangés contre du sel (extrait des mines du Sahara), des cauris (coquillages servant de monnaie principale) et des armes venant du nord. On transportait également des articles de luxe dans les caravanes : des tissus précieux, du poivre, de l’ivoire, des noix de cola, des articles en cuir et, au xixe siècle, des plumes d’autruche.

Peintures rupestres du Sahara. Source Encarta

Ces articles étaient acheminés vers les ports du nord, d’où ils étaient exportés vers l’Europe (le cuir « marocain » venait à l’origine du nord du Nigeria, mais il doit son nom au fait qu’il était destiné à un monde plus lointain et transitait par les ports marocains). On rencontrait des articles de dinanderie, des colliers et autres objets de fantaisie au sud. L’arrivée des Européens sur la côte occidentale de l’Afrique mina le commerce saharien, mais celui-ci ne cessa qu’au xixe siècle. L’exploration du désert par les Européens commença au xixe siècle. Le Britannique Hugh Clapperton voyagea de Tripoli au lac Tchad dans les années 1820. René Caillié atteignit Tombouctou à partir du Sénégal en 1828, puis traversa le désert jusqu’en Afrique du Nord. Les Allemands Heinrich Barth, vers 1850, et Gustav Nachtigal, vers 1870, explorèrent le centre du Sahara. Le père de Foucauld étudia la culture touareg dans les années 1900. Ces explorations devaient continuer plus récemment avec les recherches de Théodore Monod.

À la fin du XIXe siècle, la France, qui désirait relier ses possessions d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, conquit la partie occidentale du désert, occupant notamment Tombouctou en 1894. La mission Foureau-Lamy traversa le Sahara en 1898-1900. Le Royaume-Uni occupa l’Égypte en 1882, puis le Soudan. L’Italie occupa la Libye en 1933.

Après la Seconde Guerre mondiale, d’importants gisements d’hydrocarbures (pétrole et gaz) furent découverts dans le sud de l’Algérie. Les années 1950 et 1960 virent les différentes régions du Sahara qui étaient encore colonisées accéder à l’indépendance. Dans les années 1970, un conflit opposa le Maroc à des éléments indépendantistes soutenus par l’Algérie à propos du Sahara espagnol. Après un long conflit avec l’Éthiopie, l’Érythrée devint indépendante en 1993. "Déserts" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.