L'Algérie et infos
Canada


Histoire du régime politique algérien

L'Algérie par Carnet Photographique
6/10/15

Algérie - une république démocratique

La Charte nationale promulguée en 1976 fait de l’Algérie une république démocratique et populaire, reposant sur un régime présidentiel. Cette Constitution institue le Front de libération nationale (FLN) comme parti unique, alors que celui-ci domine de fait le paysage politique national depuis l’indépendance, en 1962. Au lendemain de la guerre d’Algérie, le parti qui a mené la longue guerre d’indépendance algérienne jouit en effet d’une légitimité, intérieure autant qu’extérieure, incarnée par les « héros de l’indépendance ». Il monopolise la représentation nationale et contrôle l’ensemble des rouages du pouvoir.


La révision de la Constitution opérée en 1989 abolit les références au socialisme et la notion de parti unique, et introduit le multipartisme. Elle établit aussi la séparation des pouvoirs et limite le rôle de l’armée. La transition démocratique est toutefois interrompue dès les élections législatives de décembre 1991, qui consacrent au premier tour l’avancée écrasante du Front islamique du salut (FIS), parti confessionnel militant pour la création d’un État islamique. Après un coup d’État militaire, le second tour des élections est annulé par le Haut Conseil de sécurité (HCS) tandis que l’Assemblée populaire nationale est suspendue. Un Haut Comité d’État (HCE) est créé en janvier, qui instaure l’état d’urgence et dissout le FIS. L’Algérie, qui plonge dans une guerre civile sanglante à la suite de la répression anti-islamique, est gouvernée de 1992 à 1994 par le HCE. 

La nomination par le HCE de Liamine Zéroual comme président par intérim (janvier 1994) est suivie de son élection, contestée, en novembre 1995. En novembre 1996, une réforme constitutionnelle, approuvée par référendum, interdit les partis religieux, linguistiques et régionalistes, consacre l’islam comme religion d’État, renforce le pouvoir présidentiel et crée également un système législatif bicaméral. En 1999, Abdelaziz Bouteflika est élu à la présidence de l’Algérie avec le soutien de l’armée. Il est réélu en 2004 pour un second mandat.

"Algérie" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.

Le président Bouteflika
Bouteflika