Carnet Photographique infos Suède
Canada


Histoire du Nil

L'Egypte par Carnet Photographique
6/10/15

La Vallée du Nil - berceau des hommes

La vallée du Nil et ses plaines particulièrement fertiles, grâce aux fréquentes inondations, ont abrité l'une des plus anciennes civilisations du monde — l'Égypte ancienne —, qui en a fait sa principale artère de communication et d'échanges commerciaux ainsi que le point central de la vie spirituelle de l’époque.


Les sources du Nil sont longtemps demeurées inconnues : si elles sont localisées en Éthiopie au XVIe siècle, la totalité du fleuve n’est reconnue et cartographiée qu’au XIXe siècle. Parmi les explorateurs occidentaux qui se rendent dans la région du Nil auXIXe siècle figurent les Britanniques John Speke, qui parvient au lac Victoria en 1858 et aux chutes de Ripon en 1862, Samuel White, dont la première exploration en direction du lac Albert date de 1864, l'Allemand Georg August Schweinfurth, qui explore les affluents occidentaux du Nil Blanc entre 1868 et 1871, et le journaliste anglo-américain Henry Stanley, qui explore le lac Victoria en bateau à voile en 1875 et parcourt la Semliki pour atteindre le lac Édouard et les chaînes du Ruwenzori en 1889.

Si les hommes ont toujours cherché à tirer profit du potentiel énergétique du Nil, Assouan est le premier véritable barrage construit sur le fleuve, en 1902 (puis rehaussé en 1936). L’édification du haut barrage d'Assouan (1971) a permis la naissance de l’un des plus grands lacs de retenue du monde, le lac Nasser, qui réduit considérablement le flux des limons du Nil inférieur, pourtant nécessaire à la fertilité des plaines de la région. Le barrage de Makwar, aujourd'hui barrage de Sennar, est construit sur le Nil Bleu au sud de Khartoum, après la Première Guerre mondiale, afin de conserver l'eau de stockage destinée aux plantations de coton de la plaine du Soudan.

La cataracte du Nil
Cataracte du Nil. Encarta

Un autre barrage existe à Jabal Awliya, sur le Nil Blanc, au sud de Khartoum, depuis 1937. En Égypte, le cours inférieur du Nil constitue un centre touristique de première importance, puisqu’il relie entre eux tous les grands sites historiques de l'Égypte ancienne. "Egypte" © Sources utilisées : Encarta et Wikipedia.