Carnet Photographique infos Suède
Histoire de Limoges
Carnet Photographique France

Déjà importante à l’époque romaine, l’ancienne communauté de Limoges forme un vicomté au XIIe siècle. Elle est incendiée et ses habitants sont massacrés en 1370 par Édouard, le Prince Noir. Elle devient la capitale du Limousin à la fin du XVIe siècle, après une longue période de destruction marquée par la guerre, la peste et la famine.

La fortune de Limoges a été diverse au cours des âges. Fondée à l'époque gallo-romaine (Augustoritum) sur un gué permettant de franchir la Vienne et située sur la grande voie transversale Lyon-Saintes, Limoges connaît sa première heure de gloire à l'époque médiévale : c'est alors une grande cité marchande. Après plusieurs siècles de difficultés et de déclin, la ville participe pleinement à la première révolution industrielle de la seconde moitié du XIXe siècle et se trouve placée au centre de l'axe industrialisé le long de la Vienne, en Haute-Vienne. C'est la période où certaines industries - comme la porcelaine, la chaussure, le textile ou l'imprimerie - font la fortune et la renommée de la ville. À la fin du XIXe siècle, Limoges est une ville fondamentalement ouvrière et il n'est pas étonnant que la C.G.T. y ait été créée en 1895. La ville vient alors au deuxième rang - après Saint-Étienne et parfois avant Clermont-Ferrand - dans la hiérarchie urbaine du Massif central.

La Première Guerre mondiale frappe la ville de plein fouet. C'est le début d'une interminable crise, qui touche les industries du luxe comme la porcelaine. Par ailleurs, au début du conflit, Joffre choisit Limoges comme lieu d'affectation pour les généraux incompétents ; est inventé alors le terme de « limoger », qui confère à la ville une image de marque détestable. Enfin, dans l'entre-deux-guerres, la ville ne sut pas se placer, comme Clermont-Ferrand, dans le secteur porteur de l'industrie automobile ni dans aucun autre secteur d'avenir. Heureusement, l'agglomération a bénéficié de l'installation d'industries stratégiques travaillant pour l'armement, comme l'Arsenal (qui a, bien plus tard, donné naissance à Renault Véhicules industriels, devenu en 2002 Renault Trucks) et la C.G.E.P. (Compagnie générale d'électrolyse du Palais), raffinerie de cuivre. Après la Seconde Guerre mondiale, Limoges voit son tissu industriel se
La cathédrale de Limoges
Cathédrale de Limoges. Encarta
diversifier avec, tout particulièrement, l'implantation de Legrand, société devenue multinationale, spécialisée dans l'appareillage électrique pour le logement et le bâtiment. La plupart des grandes entreprises régionales sont implantées dans l'agglomération de Limoges : Legrand (2 550 salariés), Renault Trucks (950) et Madrange (600). Trois autres entreprises régionales ont plus de 500 salariés (dont G.I.A.T. Industries à Tulle et Blédina S.A. à Brive). Encyclopedia Universalis
Recherche personnalisée