Carnet Photographique

Origines du peuplement du Guatemala


Rafael Carrera
Rafael Carrera

Les basses terres du Petén, dans le nord du pays, sont le foyer de la civilisation maya classique, dont l’apogée se situe entre le VIIe et le IXe siècle apr. J.-C. Les Mayas sont à l’origine de la diffusion de l’art, de l’architecture, de la céramique et de l’écriture guatémaltèques, et le site de Tikal abrite encore les ruines de 3 000 structures dont des temples pyramidaux, des places et de nombreux monuments. Entre 1250 et 1520 s’organisent les premiers États (Quiché, Cakchiquel), dont les guerres perpétuelles vont faciliter la colonisation espagnole.

C’est un lieutenant d’Hernán Cortés, Pedro de Alvarado, qui conquiert le pays, en 1524. Santiago de Guatemala, la première capitale, est fondée en 1527. En 1542, le pays forme la capitainerie générale du Guatemala, sous la dépendance du vice-roi du Mexique.

Le pays proclame son indépendance le 15 septembre 1821, pour être immédiatement intégré à l’empire mexicain d’Iturbide. Il regagne son autonomie en 1823 puis forme les Provinces-Unies d’Amérique centrale, constituées des actuels Guatemala, Honduras, Salvador, Nicaragua et Costa Rica. La fédération se disloque en 1839 après une révolte menée par le Guatémaltèque Rafael Carrera, proclamé président à vie en 1854.

À la fin du XIXe siècle, sous la présidence de Justo Rufino Barrios, le pays entre dans une phase d’expansion économique (développement de la culture du caféier et des infrastructures) qui s’accompagne d’une ouverture aux intérêts étrangers, poursuivie sous la présidence de Manuel Estrada Cabrera, le Monsieur le Président de Miguel Ángel Asturias. C’est à cette époque que l’entreprise américaine United Fruit Company constitue, sur la côte Pacifique, un véritable empire bananier qui en fait rapidement la première puissance économique du pays.

La politique du général Jorge Ubico, président à partir de 1931 et fervent partisan de l’oligarchie foncière, se montre si répressive que celui-ci est renversé en 1944. Un civil, Juan José Arévalo, est élu président la même année. Il parvient à achever son mandat malgré vingt tentatives de putsch et, en 1948, un contentieux avec la Grande-Bretagne sur la frontière du Honduras-Britannique, futur Belize. "Guatemala" " Ecrit par et Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos Turquie

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos Autriche

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos Pologne

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos Tchèquie

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos Hongrie

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos Espagne

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos Ecosse

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site