Les Plantagenêts


Monument de Londres
Monument de Londres. Photo E. Buchot

À partir de 1154, les Plantagenêt succèdent aux Normands. Ils gouvernent le pays jusqu'en 1485. Le premier roi de la dynastie, Henri II, veut soumettre la justice ecclésiastique à la justice royale. Lorsque son ancien chancelier et ami, Thomas Becket (qu'il a élu archevêque de Canterbury), s'y oppose, le roi le fait assassiner en 1170.

Le territoire des Plantagenêts


L'empire d'Henri, du fait de son mariage avec Aliénor d'Aquitaine, englobe — outre l'Irlande et l'Écosse — plus de la moitié de la France actuelle. Le conflit entre les deux royaumes est inévitable. Et très vite, en effet, Philippe Auguste reprend aux fils d'Henri II, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre, la majeure partie des possessions françaises des Plantagenêt (Normandie, Maine, Anjou, Touraine, Poitou). Ce recul anglais entraîne un soulèvement des barons qui, appuyés sur les Communes, obtiennent la Grande Charte (1215). Ce document renforce les droits féodaux, limite l'arbitraire royal et offre des garanties judiciaires. Il faut attendre le début du XIVe siècle pour voir la restauration du pouvoir royal et l'émergence du sentiment national. Avec Édouard Ier d'abord, mais surtout avec Édouard III.

La guerre de Cent ans


Édouard III résout le problème des barons en leur trouvant une occupation en France, où l'Angleterre possède toujours un territoire considérable. En 1337, le souverain entame la guerre de Cent Ans pour défendre ses revendications sur le trône français. Les Anglais remportent les batailles de Crécy (1346) et de Poitiers (1356), les arcs anglais prouvant leur efficacité meurtrière et l'armée de fantassins sa supériorité sur l'armée féodale des chevaliers. En 1360, par le traité de Calais, la France perd l'Aquitaine, le Ponthieu et Calais. Quelques années plus tard, Du Guesclin chasse les Anglais de tous ces territoires. Les deux pays devant faire face à des situations intérieures difficiles, le conflit n'évolue guère jusqu’au siècle suivant.

Le 15ème siècle


Au XVe siècle en effet, Henri V reprend les hostilités contre la France et débarque en Normandie. Il remporte une brillante victoire à la bataille d'Azincourt en 1415, et son succès est confirmé par le traité de Troyes (1420) : le roi d'Angleterre est reconnu héritier du trône de France. Cependant, Henri V meurt en 1422 et, en 1429, Jeanne d'Arc, en faisant sacrer à Reims Charles VII, relance la résistance française. Le revirement de la Bourgogne, ancienne alliée des Anglais, rend la position de l'Angleterre en France de plus en plus précaire.

La guerre des 2 roses


Le roi Henri 2
Le roi Henri 2

À partir de 1453, la perte de toutes les possessions anglaises en France, à l'exception de Calais, est le prélude au conflit dynastique de la guerre des Deux-Roses (1455-1485).Ce conflit oppose deux branches de la famille royale : la maison de Lancastre, dont l'emblème est une rose rouge et qui, avec la personne d'Henri IV, détient le trône, et la maison d'York (rose blanche) qui, à deux reprises, dépossède le roi de son trône et le remplace par Édouard IV. En 1485, Henri Tudor, héritier des Lancastre, monte sur le trône sous le nom d'Henri VII et épouse Élisabeth d'York, fille d'Édouard IV : la guerre civile trouve alors son terme. © "Angleterre" ©" Ecrit par et Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède