Carnet Photographique infos Suède
Faune et flore en Amérique du Nord
Carnet Photographique Amériques

La végétation naturelle de l’Amérique du Nord a été modifiée de manière significative par l’activité humaine ; la forêt originelle est néanmoins encore présente, notamment dans certains parcs nationaux. La taïga, ou forêt boréale, vaste étendue boisée principalement constituée de conifères (essentiellement des épicéas, des sapins et des mélèzes), couvre la plus grande partie du sud et du centre du Canada et s’étend jusqu’en Alaska.

Flore et végétation en Amérique du Nord

Au nord de la forêt, le sol est recouvert par la toundra, végétation basse constituée de laîches, d’herbes, de mousses et de lichens. Dans l’est des États-Unis, la forêt mixte, principalement constituée d’arbres caducs au nord et de différentes espèces de pins dans le sud-est, a été déboisée et exploitée, mais une superficie considérable s’est régénérée depuis les années 1940. Dans la partie occidentale, les forêts se situent dans les chaînes montagneuses et sont dominées par les conifères. En Californie, les séquoias géants atteignent des tailles impressionnantes (jusqu’à 83 m de haut dans le Sequoia National Park), tandis que le Mexique abrite une forêt de type tropical particulièrement riche en espèces.

La végétation des régions plus sèches de l’Amérique du Nord est constituée d’herbes et d’arbustes. Les plaines centrales des États-Unis et du sud du Canada étaient à l’origine couvertes d’un tapis herbeux, cependant une grande partie de la flore naturelle a été remplacée par des cultures. Les terres sèches de l’ouest des États-Unis et du nord du Mexique présentent quelques rares variétés d’arbustes et de nombreuses espèces de cactus.

Les animaux originaires d’Amérique du Nord étaient nombreux et variés, mais la colonisation et le développement économique et démographique que celle-ci a impliqué a réduit leur territoire et diminué leur nombre.

Flore en Amérique du Nord
La faune en Amérique du Nord

Les aigles en Amérique du Nord

La faune d’Amérique du Nord est globalement semblable à celle des régions septentrionales d’Europe et d’Asie. Parmi les grands mammifères figurent plusieurs espèces d’ours — dont le plus grand est le grizzly —, le mouton des Rocheuses, le bison, dont les troupeaux sont aujourd’hui protégés (notamment dans le cadre des parcs nationaux, créés dès le début du xxe siècle aux États-Unis), le caribou, l’orignal, appelé élan en Europe, le bœuf musqué et le wapiti. Le puma et le jaguar, dans les régions les plus méridionales, le loup et le coyote, et dans l’extrême nord l’ours polaire constituent les principaux carnivores du continent, dont est également originaire l’opossum commun, espèce de marsupial.
Seuls quelques-uns des nombreux reptiles sont venimeux, dont le serpent corail et les vipéridés comme le crotale et le trigonocéphale, ainsi que l’héloderme et le lézard perlé du sud-ouest des États-Unis et du Mexique, seuls lézards venimeux au monde. © Ecrit par .
Recherche personnalisée