Carnet Photographique

La puissance économique de la Russie


Des puits de pétrole en Sibérie
Pétrole en Russie. Source Encarta

Jusqu’en 1991, l’URSS avait développé une économie-modèle de type socialiste, fondée sur le dirigisme, le collectivisme, le centralisme et la planification. La quasi-totalité des moyens de production, d’échanges et de services était contrôlée par l’État. La propriété privée et la libre entreprise étaient bannies. Des plans quinquennaux fixaient les objectifs en matière de production agricole et industrielle ainsi que le développement des grandes infrastructures. Dans les campagnes, la nationalisation et la collectivisation des terres s’étaient accompagnées de l’instauration de grandes fermes d’État (sovkhozes) et de coopératives (kolkhozes). Conçues comme des entreprises industrielles, elles employaient les agriculteurs comme salariés. Le régime soviétique avait mené une politique d’industrialisation rapide et massive. Les industries lourdes (extraction minière, métallurgie et chimie de base, biens d’équipements) et les industries de l’armement étaient privilégiées au détriment de la production de biens d’équipement et de l’agriculture. L’industrie avait acquis rapidement une place dominante dans l’économie soviétique mais elle était toujours demeurée sous-productive et très polluante.

Durant toute la période soviétique, le poids économique de l’URSS a été surévalué. La dissolution de l’URSS, en 1991, en mettant brutalement fin au système socialiste, a profondément ébranlé l’économie de la Russie et a entraîné de profondes mutations dans tous les secteurs de l’économie. Le déclin de l’économie russe, amorcé dans les dernières années de la période soviétique, s’est brutalement accéléré.

Le taux de croissance annuelle du produit intérieur brut (PIB) est passé de 3,1 p. 100 en 1985 à - 4 p. 100 en 1995. La Russie est aujourd’hui loin d’être une superpuissance économique. Elle possède un énorme potentiel militaire et scientifique mais son économie est délabrée.

D’importantes réformes ont été entreprises à partir de 1992 pour mettre l’économie russe sur la voie de l’économie de marché, du capitalisme et de la libre entreprise : désétatisation, libération des prix, privatisation des grandes entreprises publiques, vaste réforme agraire (privatisation des terres). Les plus grosses entreprises ont été transformées en sociétés par action, les autres sont vendues, la plupart du temps à des firmes étrangères. Toutefois, le désengagement de l’État n’est pas total et il continue à exercer un contrôle partiel sur certains secteurs fondamentaux (extraction, énergie, communications, industries de pointe).

Ces réformes, entreprises par le président Eltsine et ses partisans, se sont heurtées à la forte résistance des responsables industriels et de nombreux bureaucrates conservateurs. En dépit des protestations des autorités gouvernementales, la Banque centrale de Russie a continué, en 1992, à accorder d’importantes subventions à des entreprises jugées inefficaces, ce qui a augmenté le déficit de l’État. À partir du milieu de l’année 1993 cependant, la Banque centrale a commencé à respecter les directives gouvernementales concernant les subventions. La privatisation s’est poursuivie.

Environ un tiers des entreprises d’État et municipales avaient été privatisées à la fin de 1993. Mais le processus de privatisation dépend dans une large mesure du soutien des autorités locales. Il a progressé beaucoup plus rapidement dans certaines villes, telles que Nijni-Novgorod, Saint-Pétersbourg et Iaroslavl, que dans le reste du pays. Toutefois, le secteur privé fournissait en 1995 près de 70 p. 100 du PIB (14 p. 100 en 1990) et 36 p. 100 des emplois (18 p. 100 en 1990). La libéralisation de l’économie s’est accompagnée d’une grave crise économique et sociale. Les transformations politiques et économiques ont entraîné la rupture des réseaux commerciaux traditionnels et une désorganisation de la production. Les échanges entre la Russie, les républiques de l’ex-URSS et les anciennes démocraties populaires d’Europe ont fortement décliné à partir de la fin des années 1980, lorsque les pays de l’Europe de l’Est se sont émancipés de la tutelle de Moscou et que le contrôle soviétique sur le commerce et la production a commencé à se désintégrer. Engagées dans une logique nouvelle de rentabilité et de profit, les entreprises russes ont multiplié les licenciements. Le chômage, jusqu’alors inconnu, a fait son apparition. L’investissement en Russie a décliné d’environ un tiers depuis la fin des années 1980. La libération des prix en janvier 1992 s’est accompagnée d’une inflation galopante qui a immédiatement atteint 1 353 p. 100 et s’élevait encore, en 1995, à 190 p. 100. La valeur de la monnaie russe, le rouble, a diminué rapidement, depuis le cours officiel de 0,6 rouble pour 1 dollar américain en 1988 à 932 roubles pour 1 dollar en 1993 et 4 558 en 1995. La transition vers une économie de marché se révèle longue et difficile. Les prévisions sur l’avenir immédiat de l’économie russe restent sombres. Par ailleurs, l’instabilité politique et économique, ainsi que la confusion qui règne actuellement dans l’administration russe incitent les investisseurs étrangers à rester prudents. En 2005, le PIB de la Russie s’élevait à 764 milliards de dollars. En 2005, la population active de la Russie s’élevait à 73,2 millions d’individus. La Russie a hérité de la période soviétique un secteur industriel prépondérant et un secteur tertiaire encore sous-développé par rapport au modèle économique occidental. En 1995, le secteur primaire employait 13 p. 100 de la population active, le secteur secondaire 37 p. 100 et le secteur tertiaire 50 p. 100. Le taux de chômage, encore relativement faible (3,5 p. 100), augmente rapidement. Il est d’ailleurs probablement sous-évalué. Le chômage touche en priorité les femmes et un nombre croissant de jeunes. De nombreux salariés cumulent deux, voire trois activités. © "Russie" Sources utilisées Encarta et lemonde.

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Photos des pays d'Amérique à visiter

Photos des Etats Unis

Photos des Etats Unis

Photos Infos Etats Unis

Le Canada

Photos Infos Canada

Infos site