Carnet Photographique

Les années 50 - 60


Les gardes rouges en Chine
Les gardes rouges en Chine

Le territoire retrouve rapidement son statut de grand centre de commerce d’Extrême-Orient. Mais la guerre civile qui oppose en Chine nationalistes et communistes provoque de nombreux bouleversements économiques. Une fois encore, des centaines de milliers de Chinois trouvent refuge dans la colonie avant et après la victoire des communistes de 1949. Victime du blocus économique imposé par les États-Unis à la Chine communiste en 1950 lors de la guerre de Corée, l’activité commerciale de Hong Kong décline. La colonie doit puiser dans ses propres ressources pour développer de nouvelles industries.

Les milliers de nouveaux arrivants chinois constituent non seulement la main-d’œuvre, mais aussi le capital, nécessaires à la rapide croissance de l’industrie légère de transformation au cours des décennies cinquante et soixante. C’est à cette époque également que les mesures fiscales libérales du gouvernement de Hong Kong attirent les investissements étrangers. Le boom économique qui en résulte fait de Hong Kong la zone la plus riche et la plus productive d’Asie.

Cependant, la politique des bas salaires, favorable dans un premier temps à la prospérité, provoque un mécontentement social. De violentes émeutes éclatent durant le printemps et l’été 1967, attisées par les sympathisants de la révolution culturelle en Chine populaire, et menaçant provisoirement la stabilité politique de la colonie.

Le gouvernement y répond en légiférant sur les conditions de travail, en multipliant la construction d’habitations à bas loyer et en investissant dans les chantiers publics. Ainsi, dès 1970, la stabilité règne à nouveau.

Au milieu des années 1970, le flot de réfugiés de Chine populaire s’accentue. Les relations restent cependant courtoises, et les liens économiques avec la Chine atteignent leur apogée avec la création d’une série de sociétés en joint-venture (sociétés mixtes) au début des années 1980. Alors que la croissance économique se poursuit et que Hong Kong jouit de la réputation de « dragon » économique de l’Asie, au début des années 1980, les réfugiés du Viêt Nam, appelés « boat people », commencent à affluer, mettant en péril l’équilibre démographique déjà précaire de Hong Kong. © "Hong Kong" Sources utilisées Encarta et lemonde.

Photos des pays d'Asie à visiter

Photos de l'Inde

Photos de l'Inde

Photos Infos Inde

Photos du Vietnam

Photos du Vietnam

Photos Infos pays

Images de la Chine

Images de la Chine

Photos Infos pays

Images de Hong Kong

Images Hong Kong

Photos Infos pays

Photos de Corée du Sud

Corée du Sud

Photos Infos pays

Photos du Cambodge

Photos Cambodge

Photos Infos pays

Images du Japon

Images du Japon

Photos Infos pays

Photos de Thailande

Photos de Thailande

Photos Infos pays

Photos de Taiwan

Photos de Taiwan

Photos Infos pays

Infos site