Carnet Photographique

Simon Vouet (1590-1649)



Peinture de Simon Vouet
Peinture de Simon Vouet. Photo E. Buchot

Découvrez des biographies de peintres comme Simon Vouet et Philippe de Champaigne. Vous trouverez aussi de nombreuses infos sur le musée du Louvre, des plans d'accès, de nombreuses photos des oeuvres exposées, mais aussi des biographies de peintres et sculpteurs. Bonne visite du Louvre.

Peintre français qui a introduit les courants italiens et le style baroque dans la peinture française. Né à Paris, fils de Laurent Vouet, peintre des Écuries du Roi sous Henri IV, Simon Vouet commence sa carrière comme portraitiste en Angleterre, avant de s'installer à Rome en 1613. Peintre de portraits, de compositions religieuses et de scènes de genre, il est très influencé par le réalisme et le chiaroscuro du Caravage, mais aussi par l’école bolonaise et par le traitement de la couleur des peintres vénitiens. Appelé en 1620 à Gênes pour y décorer le palais de la famille Doria, il est de retour à Rome en 1624 où il devient membre de l’Académie de Saint-Luc et reçoit la protection ainsi que de nombreuses commandes du pape Urbain VIII. Bientôt considéré comme le chef de file des peintres français à Rome, il ouvre une école de peinture d'après le modèle vivant. Il y enseigne pendant dix ans le naturalisme et le clair-obscur du courant caravagesque, avant d'éclaircir sa propre palette et d'élaborer un style monumental qui marquera l'histoire de la peinture française au XVIIe siècle. Louis XIII, en effet, le fait appeler à Paris et le nomme Premier Peintre du roi. Il est chargé d'importants travaux de décoration dans les palais royaux, reçoit des commandes de retables pour des églises parisiennes et réalise de nombreux tableaux de chevalet et des cartons de tapisseries. Ses compositions relèvent d'une manière large et enlevée que rythment le mouvement et des coloris éclatants. Vouet y fait preuve d'une science véritable du dessin et d'un profond attachement à l'observation du réel.

Avec la formation de son atelier parisien où ont été élèves nombre d'artistes célèbres de la seconde moitié du XVIIe siècle, entre autres Charles Le Brun, Eustache Le Sueur et Pierre Mignard, Vouet jouit d'une très grande renommée auprès de ses contemporains. En créant une synthèse entre le baroque italien et le classicisme français, Simon Vouet a dominé la scène artistique jusqu'à sa mort. Son œuvre, si elle a un temps été éclipsée par celle du peintre classique Nicolas Poussin, n'en a pas moins déterminé le style baroque français que Charles Le Brun a fait triompher à Versailles sous Louis XIV.

Philippe de Champaigne


Vierge de douleur par Philippe de Champaigne
Vierge de douleur par Philippe de Champaigne

Champaigne, Philippe de (1602-1674), peintre français d'origine flamande, célèbre pour ses portraits réalisés pour les cours de Louis XIII et de Louis XIV, ainsi que pour ses tableaux religieux souvent liés au mouvement janséniste. Philippe de Champaigne est né à Bruxelles. Sa formation commença vers 1620 dans l'atelier du peintre et graveur paysagiste Jacques Fouquières, qu'il suivit à Paris. Il rejoignit bientôt l'atelier du peintre d'origine lorraine Georges Lallemand, dans le cadre duquel il réalisa le portrait de Nicolas de Bailleul (1625, église de Montigny-Lempcoup). Grâce à Nicolas Poussin, il collabora aux décorations du palais du Luxembourg avec Nicolas Duchesne, ce qui lui permit de devenir peintre ordinaire de la reine-mère, Marie de Médicis. En 1627, il rentra à Bruxelles, où il se maria. Il retourna à Paris en 1628 et fut naturalisé français. La même année, il entreprit une série de tableaux pour le couvent des carmélites de la rue Saint-Jacques, aujourd'hui dispersée entre le Louvre et plusieurs musées de province (la Présentation au Temple, musée de Dijon ; la Résurrection de Lazare, musée de Grenoble). Louis XIII, Richelieu et la plus haute société française lui passèrent également commande, le plus souvent de portraits. À partir de 1630, il contribua avec Simon Vouet à la décoration de deux galeries du Palais-Cardinal (actuel Palais-Royal), la première sur les vertus du Cardinal, l'autre sur les hommes illustres. Sous la régence, son audience s'amplifia, et il travailla en 1641 à la décoration de la coupole de la Sorbonne, pour laquelle il représenta les quatre pères de l'Église. Au début des années 1640, il se rapprocha du cercle de Port-Royal pour lequel il travailla souvent (Portrait d'Omer Talon, 1649, National Gallery of Art, Washington). Il fut membre-fondateur de l'Académie royale de peinture et de sculpture, où il eut souvent maille à partir avec Le Brun. © "Arts graphiques" . Sources Encarta

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site