Carnet Photographique

Un très ancien peuplement sur le site irlandais


Chef-d'œuvre de cet art celte, le Livre de Kells, évangéliaire probablement réalisé dans le monastère de l'île de Iona
Livre de Kells

Peuplée depuis le Mésolithique, l’Irlande, abritée par sa position insulaire, a développé une culture originale marquée par l’héritage celtique. Parmi les peuples celtes qui s’établissent dans l’île à partir du viiie siècle av. J.-C., les Gaëls imposent leur civilisation. Les plus anciens témoignages en langue celte (gaélique) sont des inscriptions funéraires gravées vers le ve siècle en caractères dits « oghamiques » dans le Kerry.

La culture irlandaise


L’Irlande est christianisée à partir du ve siècle par saint Patrick. Le passage de l’Irlande païenne au christianisme s’effectue pacifiquement, les druides et les familles royales se convertissant les premières. Les évangélisateurs savent composer avec les croyances ancestrales et préservent la culture préchrétienne. Une culture originale se forge ainsi, synthèse entre le christianisme monastique et la tradition gaélique.

Par leurs transcriptions, les moines irlandais contribuent à la transmission des récits des filid, poètes appartenant à la classe sacerdotale des druides.

Deux grands cycles mythologiques, chefs-d’œuvre de la littérature gaélique, nous sont ainsi parvenus, le cycle de l’Ulster (branche rouge) et le cycle Fenian (ossianique) qui content l’histoire de héros légendaires tels que Cu´ Chulainn Medb, Finn Mac Cumhail et Déirdre.

La politique d’anglicisation menée par les Tudors contribue au déclin des traditions gaéliques ; mais la disparition des derniers bardes, vers 1650, est sans doute aussi due à l’épuisement du genre et à l’impossibilité de trouver des maîtres capables de transmettre une technique particulièrement difficile à maîtriser.

Les grands écrivains irlandais, comme Jonathan Swift, Oliver Goldsmith ou George Bernard Shaw, s’expriment désormais en anglais. Cette Renaissance irlandaise, qui adopte la langue anglaise sans renier le vieux fonds celtique et irlandais, produit des œuvres marquantes, comme les poèmes de William Butler Yeats, les pièces de Sean O’Casey, les écrits de George Russell — sous le pseudonyme de AE — ou de James Joyce. À Dublin, l’Abbey Theatre, fondé en 1904 par Yeats et lady Gregory, permet l’essor d’un théâtre illustré par Padraic Colum et John Millington Synge. Parmi les écrivains irlandais contemporains, on peut citer Brendan Behan qui écrit en gaélique et en anglais, Edna O’Brien, Frank O’Connor, Sean O’Faolain et, plus proche de nous, Roddy Doyle. © "Irlande" . Sources Encarta

Photos des pays d'Afrique à visiter

Photos du Maroc

Le Maroc

Photos Infos pays

Photos de la Tunisie

Photos de la Tunisie

Photos Infos pays

Photos des pays d'Europe à visiter

Photos de Turquie

La Turquie

Photos Infos pays

Photos de l'Autriche

L'Autriche

Photos Infos pays

Images de Pologne

Photos Pologne

Photos Infos pays

Photos de la République Tchèque

Photos Tchèquie

Photos Infos pays

Photos Hongrie

Voyage en Hongrie

Photos Infos pays

Photos d'Espagne

Photos Espagne

Photos Infos pays

L'Ecosse

Photos Ecosse

Photos Infos pays

Photos de Croatie

Croatie

Photos Infos pays

Photos d'Allemagne

Allemagne

Photos Infos pays

Photos du Portugal

Portugal

Photos Infos pays

Photos de Grèce

Photos de Grèce

Photos Infos Grèce

Images de Suède

Images Suède

Photos Infos Suède

Infos site